Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2018

Les gadgets de M. MACRON

Moins de députés à l'Assemblée nationale ? Pas un centime d'économie mais une distance plus grande entre les élus et le peuple!

15 % de proportionnelle? A quoi ça sert, sinon à faire élire des gens qui n'auront pas d'attaches locales, donc, là encore, plus de distance entre les élus et le peuple !

Toujours plus d'impôts, toujours plus de contraintes comme en bon socialiste qu'est M. Macron...

Quand M. Macron va-t-il enfin faire des réformes? Des vraies réformes, pas du trompe-l’œil comme il a fait jusqu'à présent.

Décidément l'ancien monde était le meilleur des mondes...

28/03/2018

Comment la Maire de Paris gaspille nos impôts

Paris:subventions à des associations lucratives         sans but parisien   
 
(Délibérations du Conseil de Paris de novembre 2017 et mars 2018)
 
DAE 137 : 3.000.000 euros pour quinze organismes de recherche, dont :
          CNRS- projet "Ecopoétique des littératures de la Vallée du Fleuve Sénégal"
 
DGRI 69 - 328.600 euros à l'association MORIJA pour son projet d’accès à l’eau, l’assainissement et de gestion durable des déchets ménagers dans la commune de Nobéré (Burkina Faso)
 
DGRI 70 - 200.000 euros à l'association Migrations et Développement pour son projet d’assainissement dans la commune d’Ouijjane (Maroc)
 
 DGRI 71 - 200.000 euros à l'association Inter Aide pour son projet d’eau et d’assainissement dans cinq districts ruraux du Malawi
 
 DAE 318 - 30.000 euros à l’association FabCity Grand Paris (19e) pour « relocaliser la production industrielle, alimentaire et énergétique en ville une autonomie de 50% sur la fabrication, l’énergie et l’agriculture » !
 
DGRI 8 -  30.000 euros pour le sauvetage en mer et les soins aux migrants.
 
DGRI 9 - 150.000 euros à l’association GUAPO « Observatoire Mondial des Villes pour la Qualité de l’Air ».
 
DAC 217 - 30.000 euros à l’Etrange Festival (95430 Auvers-sur-Oise): « montrer des films singuliers, provocateurs et esthétiquement novateurs et promouvoir le cinéma dit de genre. »
 
 
Contribuables parisiens, ces subventions soulèvent l’indignation. Mais ne vous excitez pas inutilement. Car vous ne pourrez jamais savoir en quoi consistent réellement les dépenses, françaises ou françafricaines, de ces associations financées par vos impôts, ni le montant des rémunérations de leurs dirigeants.

 

18/03/2018

Pour la grève civique des retraités...

Retraités, 

Pendant 3 mois, ne sortez plus, pas de restaurant, pas de voyages, pas de spectacles, pas de bénévolat, on verra ce que pensent nos dirigeants.!

De toute façon, puisqu'on veut nous en prendre de plus en plus je ne DONNE PLUS RIEN à aucune association Faites pareil : elles n'ont qu'à demander à la cour des comptes !!!

 Vent debout les retraités...

Ne gaspillez plus votre énergie, laissez les jeunes desœoeuvrés s'occuper partout du bénévolat !! 

Ne répondez pas favorablement aux appels de fonds genre téléthon, restos du cœur et ….

Nous verrons ainsi si les retraités sont des parasites !!!  .

Merci à ce gouvernement !!!!

A la santé du con de retraité !

Il y a gros à parier que pour une fois les conseils de la Cour des Comptes vont être suivis à la lettre !

La seule arme pour les retraités, c'est le TRANSFERT de ce document...de retraité à retraités.

Inutile de rajouter le moindre commentaire, il suffit de lire le texte ci-dessous ; et malheureusement nous savons que tout cela est exact !

Bon courage, les retraités…

Les retraités doivent se défendre et, pour cela, il suffit qu'ils fassent la grève de leurs actions dans le bénévolat, ce gouvernement aura vite compris qu’ils  sont  indispensables à la nation et qu'ils méritent un peu plus de respect !

 Vent debout les retraités...

La Cour des Comptes considère que l' objectif de rattrapage des revenus des retraités par rapport aux actifs est atteint.

Elle propose donc dans son dernier rapport une hausse de leur imposition.

Revue des mesures proposées et de leurs gains escomptés.

Dans son dernier rapport sur la Sécurité Sociale, la Cour des Comptes préconise de faire davantage participer les retraités à la solidarité nationale.

D'après la Cour des Comptes, les différentes niches fiscales et sociales qui s' appliquent aux retraités représenteraient *un manque à gagner de 12 milliards d' euros pour l'État et la Sécurité Sociale*.

Or, les revenus des têtes blanches sont désormais légèrement plus élevés que ceux des actifs, et leur patrimoine beaucoup plus.

Selon  le président de la Cour Didier Migaud , "*les retraités sont dans une situation financière plus favorable que les actifs, *notamment les jeunes*. Et l' objectif de ces avantages, qui était de réduire l' écart avec les actifs, est atteint. »

Revue des mesures préconisées par la Cour des Comptes :

 

- Supprimer progressivement *l' abattement de 10%*car ils n'ont plus de frais professionnels (gain de 2,7 milliards d' euros).

- Supprimer progressivement l' exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants

(gain de 800 millions d' euros).

- Aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs.

Ce qui soumettrait les 7,9 millions (49%) de retraités aujourd'hui assujettis à une CSG de 6,6% à un taux de  7,5% (gain de 1,2 milliard d'euros).

Les 585000 particuliers employeurs de 70 ans et plus qui bénéficient d'une *exonération de cotisations patronales*,se la verraient supprimée(gain escompté de 380 millions d'euros).

C'est vrai qu'un chirurgien, un ingénieur ou un pilote d' avion en retraite est en situation plus favorable qu'un jeune actif qui bosse à la poste... ! ! ! !

Voilà bien une injustice de taille.  !

*Autre injustice, on a plus de patrimoine à 70 ans qu' à 30 ans.. c'est dingue non ? 

Et j’ajouterai par rapport au patrimoine que nous avons payé très cher les intérêts de nos emprunts qui étaient à l’époque bien supérieurs à 10 %.  Alors que nous réclame t-on ?  Nous avons travaillé beaucoup et longtemps pour avoir ce patrimoine largement mérité et nous n’avons profité d’aucune aide sociale !

C'est vrai aussi que les honteux retraités qui ont connu l'époque de travailler plus pour gagner plus (48 h hebdo et 3 puis 4 semaines de congés) et préparé leur retraite en économisant, sont...has been en regard des 35 h , 5 semaines de congés et RTT, 15  jours de "maternité" pour les hommes, ........etc.

Mais c'est vrai aussi, qu'il faut éviter de parler :

- Des sénateurs

- Des députés·

- Des ministres qui ont la retraite à vie, après 8 mois de ministère

- Des effectifs pléthoriques de ministres, de sénateurs,de députés et de fonctionnaires de l’Administration Territoriale

de la France : régions, départements, arrondissements,cantons, inter-communalité et communes..sans parler de l' administration européenne…

- Des régimes spéciaux

- De ceux qui partent avec 75% du salaire des 6 derniers mois, alors que d'autres partent avec 50 %  du salaire moyen des 25 dernières années

- Des députés européens qui ne paient pas un centime de CSG

- Et…des Présidents de la République en retraite  Giscard, Chirac, Sarkozy et Hollande.

Ex: Sarkozy coûte environ 1 500 000 EUR à la nation chaque année (chauffeurs, retraite, gardes du corps, personnels, voyages, etc., etc…)

- Des journaleux chouchoutés par le pouvoir en place (BFM et Cie...)

- Ceux qui ne paient rien et reçoivent tout.

Et puis, il faut bien payer les RSA, CMU et tous les assistés venus d’ailleurs, alors tout est bon pour trouver des coupables…

Au passage, ils sont loin d'expliquer les 12 ou 17 milliards du trou de la sécu (même pas foutus de savoir combien…).


D'une part, il n'y a pas de déficit, d'autre part, si l’État payait la cotisation de ses fonctionnaires, nous serions "haut la main" en positif !

Bon courage pour l’’avenir…

Sont-ils devenus fous ?

Combien de temps les Français vont laisser faire cela  ?  Le ridicule absolu !

FAIRE SUIVRE POUR NE PAS SE LAISSER FAIRE…

Du bon sens quand même ………

"Si vous êtes d'accord avec ceci, transférez !!!.. à vos amis retraités"

 

25/02/2018

Manifestons le 15 mars à Paris !

https://paris.demosphere.eu/files/maps/dmap_48.8438157_2.3235626000001_15.png

Manifestation à Paris des retraités

Trajet / parcours : Départ 14h30 de Montparnasse (Place du 18 juin)
Place du 18 juin > rue de Varenne

Au 1er janvier 2018 la CSG a augmenté de 1,7 point. Une augmentation de 25 %, pour la plupart des retraités, provoquant une baisse nette des pensions de plusieurs centaines d'euros par an.

Quelques exemples de baisses de pensions :

  • Un couple de retraités, Anne, ancienne infirmière en hôpital avec 970 € de pension, et Jean, ancien employé municipal avec 1010 €, tous deux en dessous du seuil de pauvreté, perdent ensemble 34 € par mois et 404 € par an.
  • Avec une pension de 2000 € par mois, Jean-Pierre perd, rien que pour sa retraite complémentaire, plus de 200 € par an.
  • Annie perçoit 1 120 € de pension, elle croyait être à l'abri sauf que son mari perçoit 2 500 €. Elle va payer car elle avait oublié que c'était en lien avec le revenu fiscal de référence qui tient compte des revenus de la famille.
  • Michel, instituteur retraité avec 2 058 € de pension perd 35 € par mois et 420 € sur une année.

Nous avons connu les blocages des pensions, des sous indexations, jamais une telle amputation !

Alors… Merci monsieur le Président pour ces étrennes…

Merci de votre considération pour les retraité-e-s !

Selon le gouvernement, il s'agit d'un « effort pour les jeunes générations ». Les retraités n'ont pas attendu le Président Macron pour faire preuve de solidarité et cette nouvelle baisse de leur pouvoir d'achat réduira l'aide qu'ils apportent déjà aux jeunes générations.

Cette nouvelle baisse des pensions s'ajoute à une liste déjà longue de diminution du pouvoir d'achat des retraités : la CASA de 0,3 %, la suppression de la 1/2 part fiscale pour les veuves et veufs, la fiscalisation de la majoration familiale et le blocage des pensions pendant 4 ans.

Et comme si ça ne suffisait pas, la pension de 2018 sera à nouveau gelée et les complémentaires bloquées pour très longtemps. Le 1er janvier, arrivent les augmentations des complémentaires santé, du gaz qui prend 6,9 %, du forfait hospitalier qui passe à 20 €, des taxes sur le carburant...

23/02/2018

Le gouvernement Macron veut, sans raison, la mort des bilans de compétence privés qui ont pourtant démontré leur utilité !

NON à la disparition des centres de Bilans de Compétences privés !

OUI à un Bilan de Compétences de qualité !

Depuis plus de 4 ans, le Bilan de Compétences, créé par la Loi de 1991 est dans la tourmente : grand oublié de la réforme de la formation de 2014, il n’est redevenu finançable dans le cadre du Compte Personnel de Formation (CPF) que depuis le 1er janvier 2017,  notamment grâce à l’action de l’ASCBC (Association Syndicale des Centres de Bilans de Compétences).

Les années 2015 et 2016 ont donc été extrêmement difficiles pour de nombreux centres de bilans privés et beaucoup ont disparu.

Le COPANEF travaille depuis octobre 2017, sans l’assentiment des centres de bilans, à une refonte du bilan de compétences (2 formats de 16 ou 24 heures, accroissement de la lourdeur administrative, contrôle qualité accru,…) qui va entrainer une baisse drastique du montant de la prise en charge du bilan de compétences par les OPCA et les OPACIF.

Alors que le montant de la prise en charge du bilan n’a pas évolué depuis 25 ans, il serait réduit à 1350 euros pour 16 heures et à 1700 euros pour 24 heures ! Avec un montant qui serait le même pour tous les OPCA et OPACIF.  Alors que le coût moyen d’un Bilan de compétences, notamment en Ile de France est à minima de 1850 euros (charges incompressibles sans aucune marge et paiement des consultants) !

Autant dire qu’à ce tarif-là, les centres de bilans privés disparaîtront ! Et avec eux une certaine idée du Bilan de compétences (qualité, expertise, professionnalisme, proximité, disponibilité, compréhension du marché du travail et des évolutions des métiers).

Au moment où  le Président de la République et son gouvernement travaillent à une nouvelle réforme de la formation professionnelle et mettent en avant la volonté de développer un accompagnement de qualité, l’ASCBC dénonce le risque de disparition des centres de bilans privés qui ne pourront plus assurer leurs charges et seront obligés de licencier leurs consultants. Pour les bénéficiaires du bilan, ce sera un choix restreint de centres de bilans et un bilan de moindre qualité.

L’ASCBC demande donc un montant de financement du Bilan de compétences par les OPCA et OPACIF d’au moins 2000 euros.

L’ASCBC invite donc tous les sympathisants du Bilan de Compétences (centres de bilans, bénéficiaires du bilan de compétences qu’ils soient salariés ou demandeurs d’emplois, entreprises,…) à signer cette pétition et à la diffuser le plus largement possible pour faire pression sur les pouvoirs publics et les partenaires sociaux.

Levallois, le 22 février 2018

ASCBC (Association Syndicale des Centres de Bilans de Compétences)

62 rue Danton, 92300 Levallois.

Mail : ascbc©orange.fr               http://www.ascbc.fr/

18/02/2018

M. WAUQUIEZ ou le pire peut arriver...

thumbnail_1505292742.jpgNous avions raison à AGIR POUR LE 10e de nous méfier de M. Wauquiez. Ses derniers propos devant les étudiants de l'EM sont particulièrement scandaleux. Il est vrai qu'il n'a été porté à la présidence des Républicains que parce que ce parti a été vidé de ses militants pour les raisons dont nous avons déjà parlé...

MANIFESTATION LE 15 MARS contre le racket des retraités!

La colère gronde en France ! Des manifestations s’organisent de partout et dans les grandes villes ! « Colère nationale et Colère département » sur Facebook organisent des manifestations contre la CSG, le RACKET CATÉGORIEL DISCRIMINATOIRE, la STIGMATISATION DES RETRAITES , DES TAXES EN TOUS GENRES... IMPÔTS SUPPLÉMENTAIRES ! Et que nous subissons.
Les retraités agonisent avec la CSG ! Aucune info ne sort des médias radios et télévisions !!! C’est une dictature ! NOUS NE SOMMES PLUS EN DÉMOCRATIE, IL EST TEMPS DE DÉNONCER CE PILLAGE ET DE FAIRE REMPART A CE GOUVERNEMENT QUI NOUS ASPHYXIE !

VOUS ÊTES TOUS CONCERNÉS : Retraités, classes moyennes, petits artisans, ouvriers, jeunes actifs, étudiants viennent manifester votre mécontentement tous les samedis dans les villes de France et surtout le 15 mars à Paris.

NON ! Il n'est pas possible qu'il puisse exister une surtaxe spéciale pour les retraités.

La diversité des pensions des retraites dicte que cette sanction financière, liée à l'âge et aux revenus, soit adaptée et compensée, soit retirée. Cette sanction financière appliquée unilatéralement ne tient pas compte des différents profils de carrière.

Il est inadmissible que ceux qui ont le plus travaillé soient les plus ponctionnés. Malheureusement, ce nouvel impôt sur le revenu s'ajoute davantage à ceux qui paient déjà le plus d'impôts sur le revenu, d'impôts locaux (habitation et foncier) et qui, comme par malchance, ne seront pas exonérés de la taxe d'habitation.

M. Macron vous vous devez de retirer ou compenser la hausse de CSG aux retraités (par exemple élargir à tous les citoyens l'exonération de la taxe d'habitation, sortir de l'imposition les 2,4 % de CSG imposable). 

Signez, avec AGIR POUR LE 10E, les pétitions en ligne qui ont déjà atteint des dizaines de milliers de noms

17/02/2018

Sa Majesté Macron 1er et les retraités

SM Macron.jpg

Sire, je voudrais vous féliciter

il en a fallu du courage

Pour décider de ponctionner

De leurs soi-disant avantages

Tous ces bienheureux retraités.

*

Il est vrai qu'ils sont redoutables

Et pour tout dire presque enragés

Avec leurs béquilles,leurs bandages

Sans parler des chaises percées.

Il y a même un bon côté

Peu s'en iront à l'abordage

Afin d'incendier l'Elysée

Ou de construire des barrages.

Et puis ils vont bientôt crever

Alors pourquoi donc s'en priver ?

Peut-être vous a-t-il échappé

Ce que fut leur enfance dorée?

La deuxième guerre mondiale

Avec son lot de privations

De bombardements,un régal

Pour qui aime les films d'action.

Et ensuite ce fut l'école

Où l'on passa bien peu de temps

Pas comme certains guignols

Qui n'en sortent qu'à 27 ans.

Souvent après c'était l'usine

Où l'on entrait à 14 ans

Quarante huit heures par semaine

Quinze jours de congés payés ...

Vraiment l'existence rêvée.

Votre service militaire

Dites moi où l'avez vous fait ?

Pour nous, 28 mois d'une guerre

Trente mille jeunes y sont tombés

Mais cela n'est pas votre affaire

Pour le résultat qu'on connait.

Alors pourquoi donc se gêner

Pressurons les tous ces nantis

Pour pouvoir mieux distribuer

Aux arrivants de ces pays

Qui jamais n'auront travaillé

Ni cotisé,que nenni.

Pour ce qui est du logement

Mon Dieu que nous fûmes gâtés

A six dans l'appartement

D'à peine soixante mètres carrés

Sans aucune des commodités

Qu'on accorde généreusement

Même aux nouveaux arrivés.

Sans doute l'histoire de France

N'est pas votre tasse de thé

Elle fût traitée en votre absence

Ou bien vous l'avez oubliée.

*

Pas nous !

Un jour, vous vous en apercevrez...

 

 

15/02/2018

la "solidarité intergénérationnelle" de M. Macron et de Mme Pénicaud

Pour tenter de justifier la baisse des retraites des "riches" retraités ( 1200 € par mois !!!) en raison de l'augmentation de la CSG, le président de la République et sa ministre du travail expliquent qu'il s'agit de la mise en œuvre d'une soit-disant solidarité entre les générations.

Soit on se moque du monde, soit on a du mal à tenir un raisonnement logique.

Cette solidarité entre les parents, grands parents et enfants, elle existe depuis la nuit des temps. On n'avait pas besoin d'un Macron pour ça. Ce qu'il faut retenir, et c'est limpide, c'est que plus on diminue les revenus des vieux, moins ceux-ci pourront aider les jeunes !

Le gouvernement a beau leur promettre qu’ils s’y retrouveront avec la disparition de leur taxe d’habitation (s'ils touchent moins de 2 500 €), cet impôt ne disparaîtra qu’en trois temps et la suppression de son premier tiers ne se fera pas avant l’automne quand le nouveau taux de CSG (8,3%) s’applique déjà.