Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2017

Pour les élections sénatoriales du 24 septembre, la circonscription regroupant les 3e et 10e arrondissement sera bien représentéz...

On note en effet la présence de plusieurs élus du 10e et du IIIe sur les listes  :

- Jean-Christophe Mikhiloff, maire adjoint (PRG) du Xe et Laurence Goldgrab, conseillère de Paris (PRG) du IIIe, sur la liste Rassemblement PRG, Génération écologie et Union des démocrates et des écologistes

- Rémi Féraud, président du Groupe socialiste et apparentés au Conseil de Paris, maire du Xe et Marie-Pierre de la Gontrie, conseillère de Paris (PS) du IIIe sur la liste du parti socialiste

- Anne Souyris, coprésidente du Groupe écologiste de Paris, élue (EELV) du Xe sur la Liste écologiste pour Paris. 

14/09/2017

Manifestons contre la hausse de la CSG le 28 septembre !

Hausse de la CSG : une manifestation est prévue le 28 septembre

Le mercredi 13 septembre plusieurs organisations syndicales ont appelé les retraités à manifester contre la hausse de la CSG et pour la revalorisation des pensions de retraites. Les syndicats qui ont lancé l’appel à la mobilisation sont la CGT, FO, la CGC-CFE, la CFTC, FSU et Solidaires. L’Union Nationale des Retraités et des Personnes Agées (UNRPA) a indiqué qu’elle participera également au rassemblement. La manifestation est prévue à 14 heures à Paris. Le lieu précis n’a pas encore été communiqué. On aurait aimé que les syndicats patronaux appellent aussi à la manifestation...

D'après le gouvernement, un retraité est riche quand il a une retraite supérieure à 1 200 € par mois !

C'est une stupidité de considérer que les retraités sont des privilégiés par rapport aux salariés : les retraités aident considérablement les salariés, en particulier les jeunes...

13/09/2017

L'indigne polémique concernant les ouragans et M. Macron

La classe politique et surtout les journalistes, décidément, ne sont pas en retard d'une polémique inutile.

Ce n'est pas la faute du président Macron si des ouragans sont survenus.

Ce n'est pas sa faute si tout n'est pas prévu face aux intempéries exceptionnelles.

Et d'ailleurs, ce n'est pas au Président de s'occuper de cela. Il y a des ministres, des préfets et toute une administration dont c'est le rôle.

 

 

10/09/2017

Avec la Ligue des Conducteurs, pour arrêter les fonctions fiscales excessives du gouvernement Macron

La privatisation de radars mobiles embarqués sillonnant les routes à longueur de journée est en cours "d'expérimentation" en Normandie.

En fait, les fabricants de radars, les sociétés privées qui vont faire conduire ces voitures-radars et le gouvernement sont juste en train de faire leurs petits réglages pour que, demain, chacun de vos petits excès de vitesse soient sanctionnés, et que ça leur rapporte un maximum !

Réglages techniques pour que le radar à l'avant de la voiture flashe le plus possible de voitures qui la doublent ou la croisent.
Choix des parcours les plus rentables sur lesquels ces voitures-radars devront circuler 6 à 8 heures pour jour pour piéger un maximum de conducteurs.
* Mise au point de tous les arrangements contractuels - horaires des chauffeurs, assurance, entretien… - pour que le profit soit maximal pour l'Etat et les fabricants et promeneurs de radars.
* Et sans doute, réorganisation et extension du centre de traitement à Rennes pour faire face au flot de PV qu'ils auront à traiter pour faire payer aux Français
12 millions de PV supplémentaires par an !

Soyez-en sûr : dans cette "expérimentation", il n'y a pas la moindre notion de sécurité routière.  La seule chose qui compte pour eux, c'est de mettre au point cette nouvelle phase de l'industrialisation du PV en France.

Et la seule manière de l'empêcher, c'est d'organiser une opposition gigantesque.

Nous avons déjà réuni 232 000 signatures contre ce qui est sans doute le plus grand scandale depuis l'installation du premier radar.

Alors, s'il vous plaît, ajoutez-y la vôtre. C'est primordial!

Cliquez ici : NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES!

Le ministre de l'Intérieur a beau prétendre que c'est pour recentrer les forces de police vers leurs vraies missions de sécurité, il aura du mal à nous faire gober ça. Il suffit de faire un rapide calcul :

Il y a 246 000 gendarmes et policiers en France, soit 1,1 million d'heures par jour. Sur ce volume, le nombre d'heures passées par jour par les forces de l'ordre faire rouler ces voitures-radars banalisées est en moyenne de 600, soit… 0,06% de leur temps.

Non, le vrai but, c'est de rendre le dispositif absolument indétectable, avec Monsieur Tout le monde au volant et non plus un gendarme en uniforme...

... et de passer de 1 heure à 8 heures par jour ces contrôles de vitesse par des voitures banalisées insérées dans le flot de la circulation et qu'au moindre petit excès de vitesse, vous passiez à la caisse.

Un citoyen lambda, infiltré parmi les autres, pour surveiller et punir leurs petits écarts sans importance.
Les pires régimes totalitaires en rêvaient. Le gouvernement français est en train de le faire !

Mais il est encore temps de faire barrage à ce plan infernal. Rien n'est encore irréversible.

Et aujourd'hui, nous avons une opportunité à ne pas manquer : Emmanuel Macron vient d'annoncer un nouveau plan pour la sécurité routière en octobre.

Nous avons donc trois semaines pour montrer que les Français rejettent massivement ces méthodes indignes, pour atteindre au moins 500.000 signatures et déclencher ainsi une vague de protestation telle que le gouvernement n'aura d'autre choix que de stopper ce projet odieux.

C'est pour cela qu'il est si important que vous signiez la pétition NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES !

Mais si nous laissons passer cette occasion, si les conducteurs ne se mobilisent pas rapidement pour bloquer ce projet monstrueux, des centaines et demain des milliers de voitures-radars banalisées circuleront sur les routes d'ici quelques mois.

Vous n'aurez pas un instant de répit. Vous devrez surveiller en permanence votre vitesse.

Qui sait : chaque véhicule que vous croiserez ou que vous suivrez sera peut-être un radar sur roues !

Vous devriez modifier radicalement votre façon de conduire, même si cela fait des années que vous conduisez sans accident, même si vous avez 50 % de bonus sur votre assurance.

Votre bon sens, votre expérience ou votre capacité à adapter votre conduite aux conditions et anticiper celle des autres ne compteront plus.

La seule chose qui importera, c'est de respecter à la lettre une limitation de vitesse fixée au fond d'un lointain bureau, peu importe qu'elle soit inadaptée à la réalité de la route, et parfois même ridiculement basse.

Vous obéissez, sinon vous passez à la caisse.

C'est aussi simple que cela !...

… pour le plus grand bénéfice des entreprises sélectionnées, en secret avec des appels d'offres classés confidentiels, par les pouvoirs publics.

Ne les laissez pas vous traiter comme ça.

Signez la pétition NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES !

C'est urgent.

Nous devons rassembler au moins un demi-million de protestataires dans les tout  prochains jours, avant que le nouveau plan qu'Emmanuel Macron a commandé à son gouvernement soit finalisé en octobre.

C'est la meilleure occasion que nous avons d'obliger le gouvernement à renoncer à ce projet scandaleux et d'empêcher ainsi les fabricants de radars de vous priver à tout jamais de votre liberté de conduire et votre responsabilité, qui sont les vrais gages de sécurité !

08/09/2017

Avec Contribuables Associés...

Nous diffusons volontiers cette pétition de nos amis de Contribuables Associés qui ont d'ailleurs déjà animé une réunion d'AGIR POUR LE 10e :

 
 
 
Eudes BAUFRETON

Eudes BAUFRETON

Directeur

Chère amie, Cher ami,

Contribuables Associés est à un tournant décisif de son histoire.

Il faut pouvoir faire condamner les hommes politiques qui nous réduisent au silence pour mieux couvrir leurs erreurs et leurs malversations.

Jusqu’à présent, Contribuables Associés n'a pas le droit de défendre les contribuables devant la justice. Et c’est un scandale !

Pour poursuivre notre combat et faire condamner les élus corrompus, nous avons besoin de recevoir un agrément de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP).

J’ai donc entamé les démarches requises. Et même si j’ai bon espoir, ce n’est pas gagné !

J’ai officiellement demandé à Jean-Louis Nadal, Président de la HATVP, de bien vouloir accorder, à Contribuables Associés, l'agrément qui nous permettra de saisir la justice dans les cas de lutte contre la corruption.

Nous devons obtenir cet agrément sans tarder !

C’est pourquoi vous devez appuyer notre demande en envoyant à Jean-Louis Nadal votre pétition.

Pensez à la relayer sur les réseaux sociaux et auprès de vos amis.

Je compte sur vous

A l'attention de M. Jean-Louis NADAL

Président de la Haute Autorité pour la Transparence
de la Vie Publique (HATVP)

 

Monsieur le Président, 

En tant que citoyen je m'associe à la demande de Contribuables Associés. 

En application de la loi n° 02013-1 117 du 06/12/2013 et n° 2-23 du code de procédure pénale, je vous demande de bien vouloir accorder à Contribuables Associés l'agrément qui lui permettra de saisir la justice dans les cas de lutte contre la corruption.

Notre grande démocratie, ainsi que les Français, se doivent d'être défendus par des institutions comme la vôtre mais aussi par des associations citoyennes reconnues et établies.

Elles doivent pouvoir demander justice dans les cas de corruption et de fraude dans le cadre de la vie publique, au nom du peuple.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma plus haute considération.

 

 

 
 

06/09/2017

Macron demande aux propriétaires de baisser les loyers de cinq euros

Décidément, M. Emmanuel MACRON n'en rate pas une.

Parce qu'il  a pris une décision stupide, il veut que les propriétaires, déjà exsangues grâce aux décisions du gouvernement dont il faisait partie, le dédouanent.

Le marché locatif privé se grippe, avec une activité en recul de 4 %, selon l'observatoire Clameur. Les loyers ont baissé de 0,6 % sur les 8 derniers mois et les propriétaires ne font plus de travaux entre deux locations. Résultat : le parc immobilier se dégrade en France.

 Tous les voyants sont au rouge pour les propriétaires. Avec la perte de leur pouvoir d'achat qui provient de la baisse des loyers, les bailleurs peinent à entreprendre des travaux entre deux locations. L'observatoire Clameur révèle que l'effort d'amélioration continue de reculer. Seulement 14 % d'entre eux réalisent des travaux d'amélioration et d'entretien, alors qu'ils suffiraient à endiguer cette perte de loyer. Les travaux d'entretien courant permettent effectivement de stabiliser le montant des loyers à la relocation et les travaux d'amélioration procurent une hausse de loyer de 10 %.

Autre décision stupide : la mise en place de l'impôt sur le fortune immobilière : il est préjudiciable de taxer le fruit des efforts des citoyens lorsqu'ils décident d'investir dans l'immobilier. Cela ne va pas arranger l'offre de logements !

Il faut, au contraire, décréter une baisse drastique de la pression fiscale.

30/08/2017

L'incapacité de Mme Hidalgo à gérer un budget

Dans 4 mois, l'amende que nous devrons payer à Paris si nous récupérons notre voiture avec UNE minute de retard sera de 25 € ! (au lieu de 17 €, actuellement).

Et si nous oublions la voiture toute la journée, le cout sera de 100 € ! (au lieu de 85 € actuellement).

Mme Hidalgo qui a dépensé à tord et à travers l'argent des Parisiens cherche de nouvelles recettes qui lui permettront de continuer ces travaux couteux qui visent à restreindre toujours plus la liberté de circuler dans les rues de Paris.

Celle qui n'a jamais travaillé autrement que comme fonctionnaire ou élue ne sait sans doute pas que beaucoup de gens dans les entreprises ont besoin de leurs voitures pour simplement travailler...

27/08/2017

Madame IDALGO aime la pollution...

La municipalité socialiste de Paris accroît régulièrement le taux de pollution à Paris avec ses mesures démagogiques et néfastes.

Après avoir rallongé les temps de trajet en engorgeant les rues parisiennes et donc après avoir accru la pollution résultant de voitures roulant plus longtemps et plus doucement,

Après avoir supprimé des places de stationnement et donc cf ci-dessus

Elle crée des pistes cyclables le long de voies sur lesquelles ne circulent plus qu'un file de voitures, donc en polluant ces cyclistes qui inhalent la pollution émanant de ces voitures qui etc.

Elle veut remplacer le diesel par l'essence alors que chacun sait que le diesel consomme moins, donc émet moins de CO2...

 

Merci Madame Pécresse

Le 10e arrondissement était déjà mal desservi par les transports en commun. Mais en 2018, ça va encore se gâter.

La ligne d'autobus 46 desservait la gare de l'Est. Pratique pour les habitants du 10e qui avaient ainsi une correspondance avec deux lignes de métro, la 5 et la 7.

Ce sera fini en janvier 2018 puisque la ligne 46 foncera directement vers la gare du Nord sans s'arrêter gare de l'Est. Une seule correspondance avec le métro gare du Nord, la 4.

Merci qui?

La ligne 75 sera prolongée vers la banlieue Sud. Bonne nouvelle? Eh bien non car il n'y aura pas de bus en plus. D'où des temps de trajet et donc d'attente plus longs.