Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2017

M. Macron ressemble de plus en plus à M. Hollande avec toutes les conséquences néfastes pour le pays...

M. Macron fait un pas en avant puis un pas en arrière sur quasiment tous les sujets. Ça nous rappelle quelqu'un.

En revanche, il reste ferme sur les pas de côtés : de la scandaleuse assimilation à la colonisation aux crimes contre l'humanité au reniement de sa parole concernant le budget de la défense, de la scandaleuse mise en cause publique du général de Villiers à la duperie de la hausse de la CSG, censée donner du pouvoir d'achat alors qu'on rabote ainsi les revenus des petits retraités.

Pire que M. Hollande?

https://s1.yimg.com/uu/api/res/1.2/aKc66xQEPsv6yDHTIyEeaA--/YXBwaWQ9eXRhY2h5b247Zmk9ZmlsbDtoPTc3O3c9MTM2Ow--/https://s.yimg.com/os/creatr-images/GLB/2017-07-19/112109c0-6c54-11e7-a9a7-cda74e2d6235_000_QL6IB.jpg Le général de Villiers chef d’État-Major des Armées, confirmé par M. Macron puis contraint à la démission quelques jours plus tard par le même M. Macron, décidément bien immature...

Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : macron, csg

19/06/2017

Philippe GOUJON est battu à Paris

Le Président des Républicains pour la Fédération de Paris est battu.

On ne pourra que s'en féliciter car Philippe Goujon, réactionnaire, proche de Christine Boutin et anti mariage pour tous, a largement contribué à l'affaiblissement de la droite à Paris depuis des années.

Résultats des Législatives dans le 10e arrondissement

Très belle remontée de Seybah DAGOMAH dans la 5e circonscription de Paris (3e et 10e arrondissements) qui passe ce dimanche de 12,47 % à 43,73 % des voix.

Nous rendons hommage à Seybah DAGOMAH, notre ancienne députée, qui a pris sur son temps pour venir commémorer en Mairie l'Appel du général de Gaulle ce 18 juin.

Monsieur Benjamin GRIVAUX, le candidat d'En Marche, qui n'était pas là, ni d'ailleurs Madame Pawlik, la candidate LR + UDI, a été élu député avec 56,27 % des voix.

A noter, il y a eu 6,82 % de votes blancs ou nuls et 51,72 % d'abstentions. Le candidat du parti En Marche a donc réalisé le score de 25% des inscrits. On ne dépasse toujours pas le score d'Emmanuel Macron.

08/06/2017

Non aux nouvelles hausses d'impôt promises par M. Macron !

 
Contre la hausse de la CSG, signez la pétition
 
 
Pétition adressée à Emmanuel Macron
 
 
Emmanuel Macron s'apprête à augmenter massivement la CSG (+1,7 point la CSG) pour tous les foyers dont les revenus annuels sont supérieurs à 14.375 euros pour un célibataire ou 22.051 euros pour un couple.
 
Après cinq années de matraquage fiscal, les Français et notamment ceux issus des classes moyennes espéraient une pause. Malheureusement, les premières mesures annoncées laissent présager du contraire.
 
Les retraités seront les principales victimes fiscales du nouveau Président. Ils ne seront sans doute pas les seules.
 
Pour Emmanuel Macron, on est riche dès que l'on gagne 1197,91 euros par mois, quand on est retraité.
 
Pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron a maintenu le flou sur sa proposition. Il a même affirmé que « tout le monde gagne en pouvoir d'achat avec cette mesure, sauf les plus aisés des retraités ». Sic ! Or, les retraités, célibataires ou veufs, qui gagnent plus de 1198 euros seront taxés de plein fouet par cette augmentation.
 
Est-on réellement « aisé » quand on gagne moins de 1200 euros par mois ?
François Hollande déclarait de façon caricaturale que l'on est riche quand on gagne 3 000 euros par mois, Emmanuel Macron vient de le surpasser dans la mauvaise foi !!!
 
La CSG Macron frappera entre 60 % des retraités (chiffres avancés par Emmanuel Macron) et 80 % d'entre-eux (d'après plusieurs médias spécialisés).
 
D'autres français menacés !
 
Les travailleurs qui ne paient pas de cotisation maladie ou chômage, ce qui est le cas, notamment, des indépendants ou des fonctionnaires, pourraient eux aussi faire les frais de cette hausse de CSG sans bénéficier de la suppression de cotisations.
Parce que la baisse de la fiscalité doit être une priorité,
 
Parce que je refuse la « CSG Macron »,
 
 
 
Appel aux dons
 
 
Le collectif contre la hausse de la CSG est soutenu par l'UNI. Nous ne pouvons mener ce type de campagne sur l'internet et sur le terrain qu'avec votre aide ! Si vous le pouvez, merci de nous faire un don, soit par internet (plate-forme sécurisée avec PAYPAL) soit en un chèque à l'ordre de l'UNI, au 34 rue Emile Landrin, 92100 Boulogne-Billancourt.
 
 
Les membres du collectif contre la hausse de la CSG
 
Chaque don est déductible, à hauteur de 66 %, du montant de vos impôts. Ainsi un don de 50 euros, ne vous reviendra , après déduction fiscale, qu'à 17 euros.
 
 
Goodies
 
Téléchargez notre ecard et diffusez-la sur les réseaux sociaux !
 
Télécharger les ecards

 

28/05/2017

Au voleur !


27/05/2017

Journée nationale de la Résistance : commémoration ce samedi à 11hrs à la Mairie du 10e

IMG_3293.JPGJournée Nationale de la résistance

Nous sommes le 27 mai.

Avoir choisi le 27 mai pour célébrer la résistance n'est pas anodin. C'est en effet la date anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance, l'instance créée le 27 mai 1943 à Paris autour de Jean Moulin, délégué du Général de Gaulle, pour donner plus de cohésion et d'efficacité aux différents mouvements de Résistance IMG_3296.JPGfrançaise, pendant l’Occupation.

Ce Conseil national de la Résistance réunissait les représentants des huit grands mouvements de résistance, des deux grands syndicats d'avant-guerre ainsi que les représentants des six principaux partis politiques de la troisième République.

IMG_3295.JPGCette journée de mémoire a été décrétée en France par le Sénat et sa première édition sera celle de 2014.

Elle permet de rappeler à nos concitoyens  l'engagement des hommes et des femmes qui se sont levés contre l'occupant nazi et le régime collaborationniste de Vichy.

Elle répond, cette journée nationale de la résistance, au besoin de mémoire de ce que furent les drames et les luttes du passé, dans un monde qui connaît toujours les guerres, le fanatisme sous toutes ses formes, l’homophobie, le rejet de l’autre, les atteintes aux libertés et à la dignité humaine, le terrorisme islamiste comme récemment en Angleterre, en Egypte ou en Indonésie, la résurgence de dictatures en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique, contre lesquelles il faut poursuivre le combat que menèrent les Résistants.

74 ans après, nous nous souvenons. Nous devons rendre hommage à ceux qui ont résisté à l'oppression et encourager ceux qui résistent toujours de nos jours!

 

25/05/2017

Pour qui voter dans le 10e?

De très nombreux candidats, dont la plupart sont inconnus, se présentent à nos suffrages dans l'arrondissement.

Il n'est pas question de voter pour ceux qui soutiennent M. Macron, l'homme qui a eu la bêtise et la lâcheté de dire en Algérie que la colonisation est un crime contre l'humanité, oubliant que les Berbères dans ce pays ont été colonisés par les Arabes...

Il n'est pas question de voter pour Mme Pawlik qui n'a jamais milité dans la circonscription et qui a participé au sabotage de l'action militante entre 2008 et 2010 dans l'arrondissement et qui n'ose pas indiquer sur ses affiches qu'elle est Les Républicains (enfin, si, mais en tout petit, en bas à droite d'une affiche jaune!)

On ne peut pas non plus voter pour un parti pas très sérieux qui avait fait de la sortie de l'Euro son cheval de bataille et qui a changé d'avis à la veille de l'élection

Il n'est pas question, non plus, d'apporter ses suffrages à ceux qui veulent ruiner le pays par des propositions autant démagogiques que stupides, labellisées insoumises

Alors pour qui?

Et quand on pense qu'on a saboté la candidature de François Fillon...

Alors que la Chancellerie prépare une loi sur la moralisation publique, le ministre En Marche, Richard FERRAND est mis en cause par Le Canard enchaîné.

Emmanuel Macron souhaitait que son premier texte législatif soit celui sur la moralisation de la vie publique et voilà Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, mais surtout principal artisan de la campagne et de la victoire du nouveau président, soupçonné de favoristime envers sa compagne. Des faits qui remontent à 2011. L'affaire s'aggrave avec les soupçons qui pèsent sur l'emploi d'attaché parlementaire que son fils a occupé entre le 13 janvier et le 16 mai 2014.

On apprend aussi que  le député sortant du Calvados PS Alain TOURRET, investi aux législatives par La République en marche (REM), a été épinglé par Mediapart mardi pour avoir utilisé son indemnité de frais de mandat (IRFM) à des fins “personnelles”.

23/05/2017

Les candidats aux Législatives de juin 2017 dans le 10e arrondissement

LES 20 CANDIDATS AUX LEGISLATIVES DE JUIN 2017 DANS L’ARRONDISSEMENT

Valérian ALMARIC est un architecte du 10e ardt

Raymond BASSIL est un dentiste du 10e ardt

Julien BAYOU, candidat EELV est un communicant, conseiller régional

Bruno BLUM, candidat du parti animaliste, est un journaliste et un musicien

Anastasia CONTE

Monique DABAT, candidate de Lutte Ouvrière, est employée de la SNCF

Seybah DAGOMA, députée sortante, candidate du parti socialiste, est avocate et présidente de business France, établissement public

Carine EDERICH

Patricia FONTAINE est conseillère dans un groupe d’investissements financiers

Edouard GAUDOT est un élu Vert au Parlement européen

Benjamin GRIVEAUX, candidat En Marche !, est un professionnel de la politique, élu en Saône-et-Loire du parti socialiste et actuel porte-parole du parti

Alexandre HAYEK

Marie-Christine JAPPONT est domiciliée dans le 10e ardt

Marie-José LASSELAIN

Didier LE RESTE, candidat du parti communiste français, est un élu du 10e ardt

Deborah PAWLIK, candidate des Républicains, élue du 10e ardt, est une professionnelle de la politique.  

Romain ROSE, candidat de l’UPR de M. Asselineau

Thomas WATANABE-VERMOREL, candidat du parti pirate, est professeur des écoles

Lou WELGRYN, candidate du parti ALLONS’ENFANTS, est consultante

Layla YAKOUB est candidate de la France Insoumise

17/05/2017

Le gouvernement PHILIPPE

Voici la composition du premier gouvernement du quinquennat : 
 
Gérard Collomb est nommé ministre de l'Intérieur
Nicolas Hulot ministre de la Transition écologique et solidaire
François Bayrou ministre de la Justice
Sylvie Goulard, ministre des Armées
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères et de l'Europe
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie
Muriel Pénicaud, ministre du Travail 
Françoise Nyssen, ministre de la Culture
Jacques Mézard, ministre de l'Agriculture ​
Annick Gérardin ministre des Outre-mer 
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale
Richard Ferrand ministre de la Cohésion des territoires
Laura Flessel, ministre des Sports
Frédérique Vidal ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Gérald Darmanin nommé ministre de l'Action et des Comptes publics
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports
 Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes 
 
4 secrétaires d'Etat ont aussi été nommés :
 
Marlène Schiappa, chargée de l'égalité des femmes et des hommes
Christophe Castaner, nommé porte-parole du gouvernement chargé des relations avec le Parlement 
Sophie Cluzel, chargée des Personnes handicapées
Mounir Mahjoubi, chargé du Numérique