Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2017

Madame HIDALGO et la voiture à Paris..

Vous souvenez-vous la dernière fois où vous avez entendu dire du bien de la voiture ?

C'était il y a sûrement bien longtemps !

Car depuis des années, la voiture est devenue l'ennemi public n° 1.

Oh, pas pour les gens, bien sûr !, auxquels elle procure autonomie, souplesse, liberté.

Mais pour une petite caste d'hyper-urbains, qui n'en ont ni l'usage ni le besoin, ayant le privilège de vivre, à deux stations de leur lieu de travail, dans le centre de grandes villes dont ils ne sortent que très rarement, et encore, en train, en taxi ou en avion ; le plus souvent avec notes de frais…

La voiture ? Les gens qui en ont besoin ? Ça les dérange.

Ils veulent la rayer de la carte, l'éradiquer. L'exemple le plus emblématique étant l'actuelle maire de Paris, qui n'hésite pas à pourrir le quotidien de centaines de milliers de personnes, y compris les Parisiens, juste parce qu'elle mène sa petite guerre personnelle contre la voiture.

Et c'est dans ce but que, depuis des années, ils se livrent à une propagande incessante où la voiture est accusée de tous les maux : danger, individualisme, pollution.

Progressivement, cette propagande a fait son œuvre : une fois mis dans la position du "nuisible", égoïste, dangereux et pollueur, une fois réduits au statut de "délinquant routier potentiel", une fois bien imprégnés de l'idée qu'en prenant le volant ils devenaient instantanément irresponsables… les conducteurs n'avaient plus eu d'autre choix que de courber l'échine et subir en silence la punition collective que les pouvoirs décideraient de leur infliger.

Il faut dire que cette propagande anti-voiture s'est répandue d'autant plus vite qu'elle a été massivement soutenue et relayée par ceux qui y ont vu un formidable outil à leur service :

- d'abord, évidemment, les fabricants de radars qui ont pu développer et vendre aux gouvernements successifs d'invraisemblables technologies de surveillance et de répression des citoyens, accumulant au passage des milliards de profit pour eux-mêmes tout en assurant de nouvelles recettes fiscales pour l'Etat.

- ensuite, les hommes politiques qui ont développé une rhétorique facile, se vantant mois après mois de sauver leurs concitoyens des dangers de la route pour mieux masquer leur impuissance à résoudre les fléaux de la société comme le chômage et l'insécurité.

Bref, des années de propagande au profit de quelques-uns, et au détriment de l'immense majorité,  vous et tous ceux dont le seul tort est d'avoir besoin de leur voiture ou leur moto pour se déplacer.

Avec une conséquence tragique : le dévoiement de la sécurité routière, qui était saine et louable, en une vaste machine à faire de l'argent sur le dos des conducteurs, au détriment de la qualité et de la sécurité même de leurs déplacements.

Faut-il le rappeler ? A force de remplacer des mesures de bon sens (prévention, amélioration des routes, etc.) par des machines qui punissent aveuglément les gens pour un rien, les résultats de la sécurité routière se sont dégradés au point de devenir négatifs depuis trois ans.

Aujourd'hui, ce que nous vous proposons, c'est de contribuer à combattre cette idéologie délétère.

Tant que l'idéologie anti-voiture imprègnera la société, il sera difficile de stopper la course effrénée à la répression routière déshumanisée et inefficace par les radars et la généralisation de toutes les technologies de surveillance et contrainte qui s'appliquent aux conducteurs.

26/10/2017

Débat le 17 novembre à 19h30

Notre drame de Paris.jpgNous vous espérons nombreux au débat organisé le 17 novembre 2017 à 19h30 à la Petite Louise (face à la Mairie du 10e) avec notre ami Serge FEDERBUSCH, ancien conseiller du 10e arrondissement et rédacteur du blog DELANOPOLIS au sujet du livre de Nadia LE BRUN et Airy ROUTIER : NOTRE DRAME DE PARIS.

01/10/2017

Encore une stupide idée de Mme HIDALGO : une journée sans voiture...

7299159_00518-9583.jpg.cf.jpgOtages des écolos, les socialistes parisiens n'en finissent pas de gêner les Parisiens qui souhaitent encore vivre chez eux.

A quoi sert une journée sans voiture?

A rien.

Mme Hidalgo, maire des bobos parisiens, prétend que la pollution à Paris a diminué grâce aux mesures prises par la municipalité. En réalité, la pollution a augmenté dans les zones où on ne peut quasiment plus circuler. Dans les autres zones, elle n'a diminué que parce que les constructeurs automobiles ont réalisé des progrès techniques...

Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'on ne peut plus trouver un artisan ni un livreur (au temps d'Internet, c'est risible) et que ceux qui essaient de travailler (les services d'urgence, les commerciaux etc) ne peuvent plus le faire.

Mesdames et Messieurs les socialistes parisiens, avec la complicité des médias et d'une droite timorée, vous avez contribué à tuer la joie de vivre et simplement la possibilité de vivre à Paris.

 

 

28/09/2017

Manifestons le 28 septembre place de l'Opéra contre la ponction des retraites !

Manifestation à Paris des retraités et retraitées

Attention: changement de lieu. La préfecture a déplacé le départ à Opéra.
Il était initialement annonce à Chaussé-d'Antin

Trajet / parcours : départ 14h30 d'Opéra en direction de la rue de Miromesnil
Opéra > rue Auber > Bd Haussmann > rue de Miromesnil

25/09/2017

Un nouveau Maire pour le 10e arrondissement de Paris

Alexandra CordebardC'est Alexandra Cordebard qui va succéder à Rémi Féraud comme Maire du 10e. Membre du parti socialiste, elle est Adjointe à la Maire de Paris en charge des affaires scolaires et, pour le 10e, déléguée à la lutte contre l’exclusion, à la mémoire et aux anciens combattants

Rémi Féraud, le président du groupe socialiste au Conseil de Paris depuis 2014, a, en effet, été élu hier sénateur.

 

17/09/2017

Pour les élections sénatoriales du 24 septembre, la circonscription regroupant les 3e et 10e arrondissement sera bien représentée...

On note en effet la présence de plusieurs élus du 10e et du IIIe sur les listes  :

- Jean-Christophe Mikhiloff, maire adjoint (PRG) du Xe et Laurence Goldgrab, conseillère de Paris (PRG) du IIIe, sur la liste Rassemblement PRG, Génération écologie et Union des démocrates et des écologistes

- Rémi Féraud, président du Groupe socialiste et apparentés au Conseil de Paris, maire du Xe et Marie-Pierre de la Gontrie, conseillère de Paris (PS) du IIIe sur la liste du parti socialiste

- Anne Souyris, coprésidente du Groupe écologiste de Paris, élue (EELV) du Xe sur la Liste écologiste pour Paris. 

30/08/2017

L'incapacité de Mme Hidalgo à gérer un budget

Dans 4 mois, l'amende que nous devrons payer à Paris si nous récupérons notre voiture avec UNE minute de retard sera de 25 € ! (au lieu de 17 €, actuellement).

Et si nous oublions la voiture toute la journée, le cout sera de 100 € ! (au lieu de 85 € actuellement).

Mme Hidalgo qui a dépensé à tord et à travers l'argent des Parisiens cherche de nouvelles recettes qui lui permettront de continuer ces travaux couteux qui visent à restreindre toujours plus la liberté de circuler dans les rues de Paris.

Celle qui n'a jamais travaillé autrement que comme fonctionnaire ou élue ne sait sans doute pas que beaucoup de gens dans les entreprises ont besoin de leurs voitures pour simplement travailler...

27/08/2017

Madame IDALGO aime la pollution...

La municipalité socialiste de Paris accroît régulièrement le taux de pollution à Paris avec ses mesures démagogiques et néfastes.

Après avoir rallongé les temps de trajet en engorgeant les rues parisiennes et donc après avoir accru la pollution résultant de voitures roulant plus longtemps et plus doucement,

Après avoir supprimé des places de stationnement et donc cf ci-dessus

Elle crée des pistes cyclables le long de voies sur lesquelles ne circulent plus qu'un file de voitures, donc en polluant ces cyclistes qui inhalent la pollution émanant de ces voitures qui etc.

Elle veut remplacer le diesel par l'essence alors que chacun sait que le diesel consomme moins, donc émet moins de CO2...

 

Merci Madame Pécresse

Le 10e arrondissement était déjà mal desservi par les transports en commun. Mais en 2018, ça va encore se gâter.

La ligne d'autobus 46 desservait la gare de l'Est. Pratique pour les habitants du 10e qui avaient ainsi une correspondance avec deux lignes de métro, la 5 et la 7.

Ce sera fini en janvier 2018 puisque la ligne 46 foncera directement vers la gare du Nord sans s'arrêter gare de l'Est. Une seule correspondance avec le métro gare du Nord, la 4.

Merci qui?

La ligne 75 sera prolongée vers la banlieue Sud. Bonne nouvelle? Eh bien non car il n'y aura pas de bus en plus. D'où des temps de trajet et donc d'attente plus longs.

05/08/2017

Les dégâts causés par la politique laxiste et dogmatique de la municipalité parisienne

Promenons-nous dans le 10e arrondissement.

Toutes les rues sont désormais embouteillées, d'où nuisances sonores et pollution rapprochée.

La chasse faite aux petits vieux qui promènent leurs chiens au lieu de la faire aux immigrés sans culture ni civilisation qui défèquent dans la rue et jettent canettes et papiers gras partout.

Des motos qui circulent sur les contre-allées et dont le pot d'échappement n'est pas anti-bruit

Des vélos qui circulent en dehors des pistes cyclables, pourtant vides et ne s'arrêtent pas aux passages pour piétons.

Des islamistes qui vous insultent et vous menacent parce que vous êtes européens et donc présumés non musulmans.

Des voitures qui s'engagent à contre-sens parce que la municipalité a multiplié les interdictions de circuler.

Des bancs qui ne sont pas entretenus et en nombre insuffisant. Résultat, les gens s'assoient ailleurs et encombrent les saillies des immeubles et des commerces quand ce n'est pas les petits grillages des contre-allées qui sont ainsi abimés et d'ailleurs non remplacés.

Des revêtements de chaussée dégradées et non entretenus puisque l'argent des Parisiens a été dépensé en "aménagement" de carrefours et de places.

Des chaussées rétrécies parce qu'il fallait "redonner" les rues aux piétons (comme si quelqu'un les leur avait pris) et qui permettent désormais à 1 voiture ½ de passer, sans donner plus d'aisance aux piétons mais nuisant à la fluidité du trafic.

Doit-on continuer la promenade?