Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/05/2020

Décès de Claude GOASGUEN

Goasguen.jpg

C'est avec tristesse que nous apprenons le décès du député LR de la 14e circonscription de Paris, Claude GOASGUEN. C'était un homme libre...

13/05/2020

Un communiqué des élus LR de Paris

Paris, le 13 mai 2020
 

Communiqué de Rachida DATI, Brigitte KUSTER, Catherine DUMAS,
Agnès EVREN, Geoffroy BOULARD, Marie-Claire CARRERE-GEE et des
élus du groupe Les Républicains et Indépendants.

 

On ne peut pas laisser mourir le commerce parisien !

Depuis le début de la crise sanitaire, Paris est confronté à une invraisemblable série de ratés. Anne HIDALGO n'a cessé de multiplier des annonces restées lettre morte : passeports d’immunité, dépistages généralisés, distribution de masques pour les Parisiens. Dernière annonce en date, le dépistage des enfants, pour lequel l’ARS n’a toujours pas donné son accord. Quant au nettoyage des rues et chaussées, du mobilier urbain ainsi que des abords des stations de métro, il aura fallu attendre l'orage pour qu'il se passe quelque chose, aucune action spécifique n'étant à l'ordre du jour.

De notre côté, nous avons entendu et consulté les commerçants, les restaurateurs, les artisans, les petits entrepreneurs et les professionnels de la culture à Paris. Si rien n'est fait, Paris perdra son cœur économique battant, ces commerces et établissements qui font le dynamisme et la réputation de Paris.

Depuis toutes ces semaines, nous demandons sans relâche à la maire de Paris d'établir un budget de crise permettant d'adopter rapidement les indispensables mesures de relance. Ces mesures d'urgence, nous les avons notamment proposées lors du dernier Conseil de Paris, le 28 avril :

- Le prolongement de la gratuité du stationnement ; 

- L’annulation des droits de voirie et des droits de terrasse ; 

- L’exonération totale de la taxe de séjour et des redevances d’occupation du domaine public ;

- L’exonération des loyers des locaux commerciaux gérés par les bailleurs sociaux de la Ville pour les mois de reprise d’activité

- La création d’un fonds municipal pour perte d’exploitation des établissements et commerces culturels ; 

- L’assouplissement des conditions d’ouverture le dimanche pour les commerces ;

- La mise en place pour les commerçants et artisans d’une garantie d’emprunt de la Ville pour les prêts de trésorerie.

Sans ses commerces, sans ses cafés, ses restaurants, Paris ne pourra pas reprendre vie. Ils ont désespérément besoin d'un plan de reprise lisible et d'un soutien massif de la Ville pour reprendre espoir. Le temps du confinement n'a pas été mis à profit pour anticiper une sortie par le haut. La Ville a déjà pris plusieurs semaines de retard dans la gestion de cette crise : il faut d’urgence rattraper le temps perdu en agissant au plus vite et en présentant un véritable budget de crise.

Un sursaut est nécessaire, il faut sortir de cette spirale de l'échec et nous voulons y contribuer au travers de ces propositions.

Nous attendons beaucoup du Conseil de Paris du 18 mai : nous ferons donc à nouveau part de nos propositions à Mme HIDALGO qui, pour l’instant, a toujours refusé de les prendre en compte.

 

Rachida DATI, Brigitte KUSTER, Catherine DUMAS,
Agnès EVREN, Geoffroy BOULARD, Marie-Claire CARRERE-GEE
et les élus du groupe Les Républicains et Indépendants

05/05/2020

Une reprise à la carte à Paris?

réouverture des écoles, Rachida DatiAu micro de France Info, Rachida Dati s'est inquiétée lundi que la réouverture des écoles ne crée une remise en cause profonde de notre principe d'obligation scolaire puisque le retour des élèves se fera sur la base du volontariat.

C'est une remise en cause profonde de notre principe d'obligation scolaire, qui remet en cause l'égalité des chances et, à Paris, on va encore plus loin, puisqu'on nous demande de scolariser les enfants des publics prioritaires, sans les définir.

Rachida Dati craint que cette sélection aboutisse à de l'arbitraire et ne remette en cause la mixité sociale. Elle estime qu'avec des reprises comme ça, à la carte, on va rajouter encore plus d'inégalités aux inégalités.

19/04/2020

C'est quoi cette Maire de Paris ?

Quel langage infantilisant!

IMG_1047[1].JPG

11/04/2020

Elle est futée Madame Hidalgo (suite)

19823303-23548185.jpg

Comment ne pouvait-elle pas imaginer qu'en regroupant les joggeurs à 19 heures, il n'y allait pas y avoir une foule de joggeurs dans les rues de Paris précisément à cette heure là???

07/04/2020

Elle est futée Madame Hidalgo !

Elle vient de déclarer que le port du masque à Paris est indispensable.

Bien.

Mais ou s'en procure-t-on ?

Madame Hidalgo a un stock câché?

16/03/2020

Des bureaux de vote scandaleusement mal équipés dans le 10e

Le coronavirus peut tranquillement prospérer dans l'arrondissement : pas de gel hydroalcoolique, pas de masque, pas de gants, des isoloirs non conformes...

Dans ces conditions, il convient d'annuler cette élection et de ne surtout pas organiser de second tour.

Les résultats du 1er tour des Municipales dans le 10e arrondissement de Paris

Résultats du premier tour :

A. Cordebard (UG)
HIDALGO, PARIS EN COMMUN
41,39%
10109 votes
 
S. Raifaud (EELV)
L'ÉCOLOGIE POUR PARIS
15,41%
3764 votes
 
K. Amellal (UC)
ENSEMBLE POUR PARIS (Macronistes)
14,54%
3553 votes
 
B. Fort (UD)
ENGAGÉS AVEC RACHIDA DATI
13,79%
3368 votes
 
P. Henry (DVC)
LE NOUVEAU PARIS 10 (Villani)
6,66%
1628 votes
 
H. Roëls (LFI)
DECIDONS PARIS 10
4,72%
1154 votes
 
C. Degbegni (RN)
AIMER PARIS
1,50%
367 votes
 
P. Zentar (RN + PCD)
PARISIENNES-PARISIENS
0,80%
196 votes
 
D. Tanguy (EXG)
LUTTE OUVRIÈRE
0,79%
193 votes
 
A. Zlotnik (DIV)
LIBERONS PARIS
0,36%
88 votes
 

Abstention

55,72%
 
24710 votes sur 55799 inscrits dont 139 votes blancs et 151 votes nuls.

15/03/2020

Oui, il faut aller voter...

Même s'il est irresponsable de la part du Président Macron de maintenir les Municipales en raison de la progression extrêmement rapide du Coronavirus.