Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2017

Les mensonges de M. MACRON

Le pouvoir d'achat va globalement baisser en 2018 car, comme sous Hollande, les taxes et impôts augmenteront. A titre d'exemples :

- taxes sur l'essence

- taxes sur le gaz et l'électricité

- CSG

- amendes pour stationnement

- cotisations pour les indépendants

- impôts sur le capital sur les actifs les moins élevés

- impôt sur le revenu pour les indépendants

ETC

 

 

NON A LA STIGMATISATION DES INACTIFS ! NON AUX ABERRATIONS DE M. MACRON

 
 
Pétition : Retraités, CSG : non à la stigmatisation, non à la régression... Revalorisez les pensions !

Retraités, CSG : non à la stigmatisation, non à la régression... Revalorisez les pensions !

À l'attention : de Monsieur le Président de la République

Retraités et hausse de la CSG : Non aux mensonges stigmatisants, oui à l’égalité de traitement ! Monsieur le Président, revalorisez les pensions de 3,15%.

Voici les mensonges propagés par les écrivaillons de 95% des titres de la presse, papier ou électronique :Un effort va être demandé aux plus aisés des plus aisés des retraités de la génération dorée. La réforme de la CSG du nouveau président Macron va transférer la pression fiscale des classes moyennes aux retraités les plus riches. Seuls les 60% de retraités les plus aisés qui paient une CSG à taux plein subiront la hausse de cet impôt. C’est une mesure de justice redistributive, imbibée du principe d’égalité. La vérité est tout autre :La hausse de la CSG de 1,7% concerne les retraités dès que leur revenu fiscal annuel atteint ou dépasse 14375€ pour une personne seule, 22051€ pour un couple. Elle peut donc s’appliquer même à des retraites inférieures à 1000€ net mensuels !!!

Alors que pour les salariés, la hausse de la CSG doit être compensée par une suppression de leurs cotisations d’assurance maladie (0,75%) et de chômage (2,4%), et que des compensations sont envisagées pour les indépendants, rien de tel n’est prévu pour les retraités. Si rien ne change, ils seront donc victimes d’une politique discriminatoire, clairement inégalitaire (que ne saura adoucir le projet de suppression de la taxe d’habitation sous des conditions de ressources semblables pour les contribuables de tout âge, et dont ils ne bénéficieront donc pas davantage que les autres).

Cette discrimination serait d’autant plus choquante que :

- le salaire moyen net est en 2016 de 2002€, alors que la pension moyenne nette de retraite (de la « génération dorée ») se situe autour de 1300€ (1376€ bruts, fin 2015 d’après la Drees) ;

- la hausse de la CSG pénaliserait de nouveau  les pensions de retraite de base et complémentaires, qui ont subi déjà des baisses en 2014, 2015 et 2016 (taux de revalorisation de 0%) et dont de nouveaux grignotages sont programmés pour les secondes jusqu’en 2018 inclus.

 Au nom de l’égalité de traitement s’impose donc la nécessité de compenser pour les retraités la hausse de la CSG, exactement comme pour les salariés. C’est pourquoi, nous vous demandons, Monsieur le Président, de prévoir concomitamment une revalorisation des pensions de base et complémentaires de 3,15% et de veiller à leur indexation, au minimum, sur l’inflation.

12/12/2017

L'élection de Laurent WAUQUIEZ à la tête de Les Républicains

Une nouvelle catastrophe pour la droite à Paris.

L'élection de Laurent WAUQUIEZ va contribuer à dissoudre ce qui restait de l'UMP devenue maladroitement Les Républicains.

Cet homme, opportuniste et réactionnaire, est l'opposé de ce pour quoi AGIR POUR LE 10E se bat depuis une dizaine d'années.

08/11/2017

Madame HIDALGO et la voiture à Paris..

Vous souvenez-vous la dernière fois où vous avez entendu dire du bien de la voiture ?

C'était il y a sûrement bien longtemps !

Car depuis des années, la voiture est devenue l'ennemi public n° 1.

Oh, pas pour les gens, bien sûr !, auxquels elle procure autonomie, souplesse, liberté.

Mais pour une petite caste d'hyper-urbains, qui n'en ont ni l'usage ni le besoin, ayant le privilège de vivre, à deux stations de leur lieu de travail, dans le centre de grandes villes dont ils ne sortent que très rarement, et encore, en train, en taxi ou en avion ; le plus souvent avec notes de frais…

La voiture ? Les gens qui en ont besoin ? Ça les dérange.

Ils veulent la rayer de la carte, l'éradiquer. L'exemple le plus emblématique étant l'actuelle maire de Paris, qui n'hésite pas à pourrir le quotidien de centaines de milliers de personnes, y compris les Parisiens, juste parce qu'elle mène sa petite guerre personnelle contre la voiture.

Et c'est dans ce but que, depuis des années, ils se livrent à une propagande incessante où la voiture est accusée de tous les maux : danger, individualisme, pollution.

Progressivement, cette propagande a fait son œuvre : une fois mis dans la position du "nuisible", égoïste, dangereux et pollueur, une fois réduits au statut de "délinquant routier potentiel", une fois bien imprégnés de l'idée qu'en prenant le volant ils devenaient instantanément irresponsables… les conducteurs n'avaient plus eu d'autre choix que de courber l'échine et subir en silence la punition collective que les pouvoirs décideraient de leur infliger.

Il faut dire que cette propagande anti-voiture s'est répandue d'autant plus vite qu'elle a été massivement soutenue et relayée par ceux qui y ont vu un formidable outil à leur service :

- d'abord, évidemment, les fabricants de radars qui ont pu développer et vendre aux gouvernements successifs d'invraisemblables technologies de surveillance et de répression des citoyens, accumulant au passage des milliards de profit pour eux-mêmes tout en assurant de nouvelles recettes fiscales pour l'Etat.

- ensuite, les hommes politiques qui ont développé une rhétorique facile, se vantant mois après mois de sauver leurs concitoyens des dangers de la route pour mieux masquer leur impuissance à résoudre les fléaux de la société comme le chômage et l'insécurité.

Bref, des années de propagande au profit de quelques-uns, et au détriment de l'immense majorité,  vous et tous ceux dont le seul tort est d'avoir besoin de leur voiture ou leur moto pour se déplacer.

Avec une conséquence tragique : le dévoiement de la sécurité routière, qui était saine et louable, en une vaste machine à faire de l'argent sur le dos des conducteurs, au détriment de la qualité et de la sécurité même de leurs déplacements.

Faut-il le rappeler ? A force de remplacer des mesures de bon sens (prévention, amélioration des routes, etc.) par des machines qui punissent aveuglément les gens pour un rien, les résultats de la sécurité routière se sont dégradés au point de devenir négatifs depuis trois ans.

Aujourd'hui, ce que nous vous proposons, c'est de contribuer à combattre cette idéologie délétère.

Tant que l'idéologie anti-voiture imprègnera la société, il sera difficile de stopper la course effrénée à la répression routière déshumanisée et inefficace par les radars et la généralisation de toutes les technologies de surveillance et contrainte qui s'appliquent aux conducteurs.

26/10/2017

Débat le 17 novembre à 19h30

Notre drame de Paris.jpgNous vous espérons nombreux au débat organisé le 17 novembre 2017 à 19h30 à la Petite Louise (face à la Mairie du 10e) avec notre ami Serge FEDERBUSCH, ancien conseiller du 10e arrondissement et rédacteur du blog DELANOPOLIS au sujet du livre de Nadia LE BRUN et Airy ROUTIER : NOTRE DRAME DE PARIS.

07/10/2017

Deux poids deux mesures...

Sans prendre partie sur la volonté d'indépendance d'une partie (majoritaire?) des Catalans, il est affligeant de constater que tous les médias et tous les politiques estiment injustifiée cette indépendance. Comme ils estiment injustifiée l'indépendance du Kurdistan, alors même que ce pays existait sur la base de traités internationaux et qu'il a tous les attributs étatiques (langue, culture, institutions, etc).

Les mêmes ont encouragé la sécession du Kosovo qui a quitté la Serbie sur des bases religieuses ou celle du Soudan du Sud qui a quitté le Soudan sur des bases ethniques et religieuses.

Les mêmes ont fermé les yeux sur la sécession du nord de Chypre sur des bases religieuses et fermeront les yeux sur la sécession de la Nouvelle Calédonie qui pourrait quitter la France...

04/10/2017

Le scandale Harlem DESIR

Harlem Desir.jpgLe salaire de la honte,

Pourquoi voulez-vous que des parasites à l'image de cet incompétent apparatchik, qui a vécu sur le dos de la bête pendant des décennies, ne produisant rien de constructif pour la Nation, condamné et mêlé à plusieurs affaires douteuses, se mette soudain à avoir envie de travailler après 40 ans de bons et loyaux parasitismes ?

Surtout, que ce sont les socialistes qui ont censuré les médias et/ou encouragé, la désinformation par des subventions énormes, payées par les lecteurs et les électeurs

 

Harlem Désir recasé le 18 juillet 2017, en tant que "chargé de la liberté de la presse", à l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), POUR UN SALAIRE NET DE  122 000 € par an , non imposable !!!

La prime à l'incompétence.....

01/10/2017

Encore une stupide idée de Mme HIDALGO : une journée sans voiture...

7299159_00518-9583.jpg.cf.jpgOtages des écolos, les socialistes parisiens n'en finissent pas de gêner les Parisiens qui souhaitent encore vivre chez eux.

A quoi sert une journée sans voiture?

A rien.

Mme Hidalgo, maire des bobos parisiens, prétend que la pollution à Paris a diminué grâce aux mesures prises par la municipalité. En réalité, la pollution a augmenté dans les zones où on ne peut quasiment plus circuler. Dans les autres zones, elle n'a diminué que parce que les constructeurs automobiles ont réalisé des progrès techniques...

Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'on ne peut plus trouver un artisan ni un livreur (au temps d'Internet, c'est risible) et que ceux qui essaient de travailler (les services d'urgence, les commerciaux etc) ne peuvent plus le faire.

Mesdames et Messieurs les socialistes parisiens, avec la complicité des médias et d'une droite timorée, vous avez contribué à tuer la joie de vivre et simplement la possibilité de vivre à Paris.

 

 

28/09/2017

Manifestons le 28 septembre place de l'Opéra contre la ponction des retraites !

Manifestation à Paris des retraités et retraitées

Attention: changement de lieu. La préfecture a déplacé le départ à Opéra.
Il était initialement annonce à Chaussé-d'Antin

Trajet / parcours : départ 14h30 d'Opéra en direction de la rue de Miromesnil
Opéra > rue Auber > Bd Haussmann > rue de Miromesnil