Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2021

Un communiqué de Rachida Dati

COMMUNIQUE DE RACHIDA DATI
Plutôt que de Conseiller le gouvernement, qu'Anne Hidalgo s'occupe déjà de Paris

Paris, le 10 janvier 2021

Anne Hidalgo s'imagine à la fois présidente, premier ministre, ministre de la santé et des finances. Plutôt que de penser à son avenir national, qu'elle s'occupe déjà de Paris ! A lire son interview du jour dans le Journal du Dimanche, on croirait qu'elle n'est absolument pas en responsabilité. Or, elle l'est ! Et sa gestion de la crise COVID n'a rien à envier à celle du gouvernement pour ce qui est de l'incompétence et de l'impréparation.

Toutes les initiatives qui ont eu lieu depuis le premier confinement, comme la distribution des masques, les centres de dépistages ou les drive test, sont venues des mairies d'arrondissement. Comme le gouvernement, elle tente désormais de nous faire oublier son échec sur les masques : souvenez-vous, les masques promis pour le déconfinement ne sont jamais arrivés et à la place nous avions reçu des masques version « papier essuie-tout » ! Pour les tests, Paris  a souffert du même manque d'anticipation. Et aujourd'hui, force est de constater que rien n'a été prévu d'un point de vue logistique et organisation pour permettre de vacciner les Parisiens lorsque les vaccins seront disponibles ! Elle utilise l'impréparation du gouvernement pour masquer la sienne : elle n'a fait aucune visite de terrain pour préparer les centres de vaccination et aucune consultation des maires d'arrondissement pour l'organisation pratique. Aucun lieu n'a été visité et préfiguré pour décider où se feront les consultations, les vaccinations, les files d'attente, le stockage des congélateurs. A ce jour, rien n'est prêt dans les mairies ! Il faut le dire aux Parisiens.

Enfin, parler de relance financière à tout crin ne manque pas de culot. Aujourd'hui, si la Ville de Paris n'a pas les moyens d'accompagner une relance financière, c'est à cause d'années de mauvaise gestion. Et la majorité municipale ne fait rien pour corriger le tir. C'est toujours plus de subventions à des associations amies, toujours plus de dérapages budgétaires, toujours plus de dette ! C'est aussi toujours plus de taxes pour des habitants et commerçants parisiens qui subissent la crise de plein fouet.

Paris va mal et a besoin d'élus pleinement concentrés sur la gestion de crise, pas d'élus qui instrumentalisent la crise pour tenter de s'écrire un destin national !

Écrire un commentaire