Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2014

Décidemment l'UMP n'a rien compris et NKM ne maîtrise plus rien...

La liste des dissidences s'allonge à Paris. Roxane Decorte, élue UMP, a l'intention de présenter sa propre liste dans le 18e arrondissement, face à celle de Nathalie Kosciusko-Morizet. Tête de liste en 2001 et en 2008, la conseillère de Paris sortante compte maintenant présenter une liste "100% habitants du 18e".

Par ailleurs notre ami Raoul DELAMARE, ancien responsable de l'UMP dans le 20e arrondissement présentera sa liste également. Il appelle à participer à sa Galette des Rois le 18 janvier.

Enfin, AGIR POUR LE 10E prépare son Assemblée qui décidera de son attitude sur le choix de la liste ou des listes qu'elle soutiendra dans le 10e arrondissement.

 

02/01/2014

Une invitation de Valérie Pécresse le 28 janvier

InvitVoeux2014(1).jpg

26/12/2013

Ou irez-vous voter dans le 10e dans trois mois ?

 

LES BUREAUX DE VOTE DANS LE 10ème

 Horaires d’ouverture : de 8h à 20h, sans interruption.

 6073 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6074 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6075 : École maternelle, 2 rue Pierre Bullet.
6076 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6077 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6078 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6079 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6080 : École élémentaire, 23 rue des Récollets.
6509 : Centre Jean Verdier, 11 rue de Lencry
6379 : École élémentaire, 155 avenue Parmentier.
6378 : Gymnase Buisson Saint Louis, 2 rue du Buisson Saint Louis.
6494 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6491 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6503 : École élémentaire, 16 rue Vicq d’Azir.
6504 : École maternelle, 16 rue Vicq d’Azir.
6377 : École maternelle, 5 rue Boy Zelenski
6385 : Centre d’animation La Grange aux belles, 6 rue Boy Zelenski.
6387 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6384 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6383 : Collège Valmy, 195 Quai de Valmy.
6497 : École élémentaire, 216 rue la Fayette.
6493 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6508 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6490 : Gymnase Château Landon, 46 rue du Château Landon.
6382 : École élémentaire, 14 rue Bossuet.
6507 : École maternelle, 14 rue Bossuet.
6386 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6381 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6506 : École maternelle, 20 rue de Paradis.
6376 : École élémentaire, 41 rue de Chabrol.
6488 : École maternelle, 9 rue Martel.
6489 : École élémentaire, 9 rue Martel.
6499 : École élémentaire, 6 rue de Metz.
6500 : École élémentaire, 6 rue de Metz.

 

LES BUREAUX DE VOTE DANS LE 10ème

Horaires d’ouverture : de 8h à 20h, sans interruption.

6073 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6074 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6075 : École maternelle, 2 rue Pierre Bullet.
6076 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6077 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6078 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6079 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6080 : École élémentaire, 23 rue des Récollets.
6509 : Centre Jean Verdier, 11 rue de Lencry
6379 : École élémentaire, 155 avenue Parmentier.
6378 : Gymnase Buisson Saint Louis, 2 rue du Buisson Saint Louis.
6494 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6491 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6503 : École élémentaire, 16 rue Vicq d’Azir.
6504 : École maternelle, 16 rue Vicq d’Azir.
6377 : École maternelle, 5 rue Boy Zelenski
6385 : Centre d’animation La Grange aux belles, 6 rue Boy Zelenski.
6387 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6384 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6383 : Collège Valmy, 195 Quai de Valmy.
6497 : École élémentaire, 216 rue la Fayette.
6493 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6508 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6490 : Gymnase Château Landon, 46 rue du Château Landon.
6382 : École élémentaire, 14 rue Bossuet.
6507 : École maternelle, 14 rue Bossuet.
6386 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6381 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6506 : École maternelle, 20 rue de Paradis.
6376 : École élémentaire, 41 rue de Chabrol.
6488 : École maternelle, 9 rue Martel.
6489 : École élémentaire, 9 rue Martel.
6499 : École élémentaire, 6 rue de Metz.
6500 : École élémentaire, 6 rue de Metz.


En savoir plus sur http://www.evous.fr/Presidentielle-2012-Les-bureaux-de-vo...

LES BUREAUX DE VOTE DANS LE 10ème

Horaires d’ouverture : de 8h à 20h, sans interruption.

6073 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6074 : Mairie d’arrondissement, 72 rue du Faubourg Saint Martin.
6075 : École maternelle, 2 rue Pierre Bullet.
6076 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6077 : École élémentaire, 17 rue de Marseille.
6078 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6079 : Collège Louise Michel, 11 rue Jean Poulmarch.
6080 : École élémentaire, 23 rue des Récollets.
6509 : Centre Jean Verdier, 11 rue de Lencry
6379 : École élémentaire, 155 avenue Parmentier.
6378 : Gymnase Buisson Saint Louis, 2 rue du Buisson Saint Louis.
6494 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6491 : École élémentaire, 200 rue Saint Maur.
6503 : École élémentaire, 16 rue Vicq d’Azir.
6504 : École maternelle, 16 rue Vicq d’Azir.
6377 : École maternelle, 5 rue Boy Zelenski
6385 : Centre d’animation La Grange aux belles, 6 rue Boy Zelenski.
6387 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6384 : École élémentaire, 10 rue Eugène Varlin.
6383 : Collège Valmy, 195 Quai de Valmy.
6497 : École élémentaire, 216 rue la Fayette.
6493 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6508 : École élémentaire, 49 rue Louis Blanc.
6490 : Gymnase Château Landon, 46 rue du Château Landon.
6382 : École élémentaire, 14 rue Bossuet.
6507 : École maternelle, 14 rue Bossuet.
6386 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6381 : Collège Bernard Palissy, 21 rue des petits hôtels.
6506 : École maternelle, 20 rue de Paradis.
6376 : École élémentaire, 41 rue de Chabrol.
6488 : École maternelle, 9 rue Martel.
6489 : École élémentaire, 9 rue Martel.
6499 : École élémentaire, 6 rue de Metz.
6500 : École élémentaire, 6 rue de Metz.


En savoir plus sur http://www.evous.fr/Presidentielle-2012-Les-bureaux-de-vo...

23/12/2013

Pourquoi NKM pose problème...

Comme d'habitude, les "dissidents" sont traités plus bas que terre par les tenants de la soit disant orthodoxie politique.

Au lieu de se demander pourquoi les dissidences arrivent à droite et beaucoup moins à gauche à Paris...

La réponse est pourtant évidente : à Paris et dans les grandes villes, les statuts de l'UMP ne prévoient pas de votes arrondissement par arrondissement. Les militants UMP sont donc contraints de voter pour une tête de liste parisienne, ce qui n'a aucun sens, la future (ou le futur) Maire de Paris n'étant pas élu(e) par les Parisiens mais par ceux que les Parisiens auront élus.

Il est clair que si on avait demandé leur avis aux adhérents UMP du 10e, ils n'auraient pas choisi l'inénarrable Lynda ASMANI ni l'invisible Déborah PAWLIK mais un militant sincère, bien implanté localement et doté de qualités humaines...

Mais pourquoi changer une stratégie perdante ? Continuons à parachuter (y compris NKM qui a montré qu'elle ne connaissait pas le milieu politique parisien, mais on s'en doutait), continuons à fantasmer sur une bien inopérante diversité : pourquoi ne pas choisir aussi un grand et un petit, un chauve et un blond, un joueur de football et un joueur de tennis etc, pour s'assurer qu'il n'y pas de discriminations ? Et surtout pourquoi ne pas continuer avec une équipe qui a perdu à Paris toutes les élections depuis des années, l'équipe de GOUJON & Co. ?

A ceux qui disent : les dissidents vont nous faire perdre Paris, il est aisé de répondre : à qui va-t-on faire perdre Paris ? A une bande de personnes qui n'ont pas toujours été honnêtes et qui ont fait la preuve de leur opportunisme voire de leur clientélisme... 

20/12/2013

La campagne d'AGIR POUR LE 10E

Agir pour le Dixième annonce officiellement qu'elle présentera une liste aux scrutins des 23 et 30 mars prochain

Municipales 2014 Paris: Nous n'avons pas le choix!

En réponse à des adhérents et sympathisants qui nous ont exprimé (légitimement) leur attente quant à un positionnement nécessaire et clair d'Agir pour le Dixième dans le cadre des prochaines élections municipales, nous avons pris une décision fondée sur le constat suivant:

Dans la situation de crise, d'une ampleur inédite, que nous subissons actuellement et qui nous atteint tous, aussi bien matériellement que moralement, aucun des grands partis institutionnels ne nous paraît en mesure de pouvoir proposer et appliquer des solutions crédibles et d'une envergure à la mesure des risques et des enjeux. Pour autant, nous nous devons d’œuvrer pour éviter que l'exaspération croissante ne fasse le jeu des formations extrémistes, de droite comme de gauche, dont la mise en pratique des programmes conduirait le pays à la ruine et au désespoir.

Au niveau local qui est le nôtre, au plus proche des préoccupations concrètes des habitants de l'arrondissement, notre souhait premier est de ne pas ajouter à la confusion, à la dispersion, au détriment de l'efficacité. Nous sommes prêts à soutenir toute liste ou groupement qui pourrait nous convaincre que son programme, et la volonté sincère d'appliquer celui-ci en cas de victoire (ce qui ne va pas hélas de soi) sont compatibles avec nos priorités.

Force est de reconnaître qu'en l'état des listes constituées ou annoncées, Agir pour le 10ème ne peut soutenir aucune d'entre elles. Dès lors, sauf si les choses changeaient et dans la mesure où la grande idée que nous nous faisons de la politique, y compris et même surtout au niveau local, nous interdit de facto de baisser les bras ou de nous désintéresser de la conduite des affaires de la Cité, et singulièrement de ce qui en fonde la légitimité démocratique, à savoir les élections,

Agir pour le Dixième annonce officiellement qu'elle présentera une liste aux scrutins des 23 et 30 mars prochain;

La déclaration officielle en sera faite prochainement lors d'une réunion de nos adhérents et sympathisants.

Nous avons plus que tout besoin de votre soutien et de votre enthousiasme, de votre engagement, et aussi de vos propositions concrètes, dans tous les secteurs et domaines d'exercice des prérogatives d'une municipalité d'arrondissement.

Ne soyons pas résignés, agissons!

Le Bureau d'AGIR POUR LE 10E

Publié dans Militantisme local | Lien permanent | Commentaires (4) | Envoyer cette note | Tags : élections 10e paris

Une note de Philippe DOMINATI

Pour gagner, il faut changer.

image

Je répondais aux questions de Michel Field durant son émission le oui-non sur les municipales à Paris.

 

A quelques jours de la nouvelle année et de la trêve de Noel, je dois vous avouer mon malaise, ces derniers mois. Non pas que mes convictions s’émoussent ou que ma combativité s’érode, mais petit à petit la colère me gagne et comme nous savons tous qu’elle est mauvaise conseillère, j’ai préféré garder le silence.

Etre dans l’opposition face à un exécutif si affaibli, si contesté, en perte totale de crédibilité est une chose aisée. Chose aisée qui demande quand même une grande réactivité puisque les critiques pleuvent au sein même de la majorité de gauche, avec une grande violence et parfois même parmi les ministres, avant que nous, l’opposition, puissions nous exprimer. Il nous faut être vif, car tout le monde veut nous piquer le job… Les syndicalistes, les journalistes, les intellectuels, bref de l’extrême gauche à la gauche caviar tout le monde s'y met et l’on se demande qui a bien pu voter HOLLANDE….

Mais ma colère trouve son origine dans mon camp. Nous sommes maintenant à quelques semaines de la première élection nationale depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir et je mesure le doute qui nous gagne à Paris et au niveau national.

A Paris, l’opposition a une chance historique. Nous pouvons la saisir, mais nous pouvons également la gâcher. Ce qui semblait facile il y a quelques mois semble se transformer en une partition difficile à jouer. Lorsque le chef d’orchestre a du mal à s’imposer, n’arrive pas asseoir sa légitimité, et en fin de compte se réfugie dans l’isolement, il peut changer les musiciens, changer la partition et même jouer avec d’autres instruments, mais la cacophonie guette. Nous n’en sommes pas loin. Les craintes que je vous avais exprimées en avril dernier semblent se vérifier. Faut- il se taire ? Peut-on encore modifier le cours des événements ? Je le crois, mais il faut apporter à la campagne quatre inflexions :

1) Faire campagne sur nos valeurs

L’accord, pour obtenir l’union au premier tour, avec les centristes ne doit pas nous entretenir dans cette dérive illusoire qui consiste à séduire à tout prix les bourgeois-bohèmes. Cet accord a été extrêmement bien négocié…. par nos amis du MODEM et de l’UDI. Mais il n’est qu’un accord qu’entre des appareils politiques reflétant mal la sociologie de la capitale et de sa réalité politique. Il y a au moins autant de libéraux à Paris que de centristes ! D’ailleurs, il est préoccupant de constater la défection des quelques élus municipaux du MODEM qui il est vrai, derrière Marielle de SARNEZ ont voté pour François HOLLANDE et Bertrand DELANOE. Le prix cher payé de cette ouverture politique doit au moins nous permettre de faire campagne sur nos valeurs.

2) Faire campagne avec les élus de terrain

Cette campagne n’est pas une campagne présidentielle, il s’agit d’une campagne municipale au service des Parisiens qui doit se décliner dans vingt arrondissements. Ce qui se passe dans le 8e arrondissement, en s’affranchissant des contraintes imposées, devrait servir d’exemple dans beaucoup d’autres. D’ailleurs, Madame CHIRAC ne s’y est pas trompée lorsqu’elle a évoqué la situation du 5e arrondissement en manifestant sa reconnaissance à l’action de TIBERI. Les habitants de nos quartiers connaissent réellement ceux qui travaillent pour eux et ceux qui font du tourisme électoral.

3) Faire campagne sur notre différence avec une gestion socialiste de Paris

Le bilan de Bertrand DELANOE, au bout de douze ans, est affligeant. Les Parisiens paient beaucoup d’impôts pour quel résultat ? La ville est sale, les logements sont chers, l’activité économique est en déclin, rien n’est fait en faveur des entreprises et des entrepreneurs, donc le chômage augmente. Les transports, la sécurité, la pollution, l’hébergement des défavorisés sont autant de dossiers non traités, ou mal traités par le maire qui d’ailleurs n’arrive pas à s’entendre avec ses amis socialistes de la région sur ces thèmes. Nous avons beaucoup de choses à dire, et pourtant sur ces sujets notre projet semble flou car il n’est pas assez concret. Nous ne donnons pas l’envie aux Parisiens de provoquer l’alternance car ils ne perçoivent pas suffisamment la différence.

4) Faire une campagne avec un esprit d'équipe

Pour convaincre les Parisiens, le petit jeu des appareils politiques n’est pas déterminant. Les habitants de la capitale sont habitués aux célébrités et se laissent difficilement séduire s’ils n’ont pas le sentiment d’une farouche volonté pour les défendre et les représenter. Ils sont pour la liberté et un tantinet frondeurs pour pouvoir manifester leur indépendance lorsqu’ils doutent de la profondeur des convictions affichées. Pour vaincre la gauche, nous devons rassembler avec sincérité, tous ceux qui veulent que ça change et non pas nous contenter de préparer à une nouvelle séquence dans l’opposition. Croire que l’on peut gagner Paris uniquement grâce à une campagne médiatique est une terrible erreur. Les Parisiens veulent qu’on s’occupe d’eux, pas que l’on se serve d’eux.

Nous prenons du retard dans cette campagne, sur ces sujets, car l’UMP nationale se désintéresse de Paris. à croire que ses dirigeants se contentent d’observer Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, sans trop vouloir être associés à son destin. Je demande à notre candidate d’écouter et de rassembler, à Jean-François COPE et à François FILLON de s’investir. Je demande que l’on réunisse, au début du mois de janvier, tous ceux qui peuvent contribuer à la victoire pour prendre de nouvelles orientations, ensemble.

Cette situation se décline malheureusement sur tous les sujets d’importance nationale comme notre projet économique et fiscal ou la préparation des Européennes. J’aurai l’occasion prochainement de vous faire part de mes positions sur ces sujets.

Je veux la victoire de mon camp à Paris. Même si ces quelques lignes déplaisent, elles doivent servir d’alerte. Je mettrai toute mon énergie à défendre un projet municipal redonnant une chance pour notre cité en espérant que la raison reviendra dans nos rangs.

Meilleurs vœux pour votre famille et pour notre pays.

 

12/12/2013

Géraldine POIRAULT-GAUVIN et son courageux combat : une lettre ouverte à Jean-François COPE

Lettre ouverte à Jean-François Copé

 

Cher Jean-François,

J'apprends que, dans quelques minutes, le Bureau Politique de l'UMP aura à se prononcer sur la suspension de nombreux candidats alternatifs aux élections municipales à Paris dont je fais partie.

Je vais t'épargner la tâche ingrate de sanctionner celle qui t'a apporté 556 voix dans le 15e en novembre 2012 pour l'élection à la présidence de l'UMP. Je souhaite surtout par cette lettre gâcher aux commanditaires de cette funeste manœuvre le plaisir de me voir sanctionnée pour Copéisme aggravé!

Car c'est bien moi qui me mets en retrait de l'UMP, et non l'inverse.

Mais que les choses soient claires : je fais le choix de prendre  mes distances avec l'UMP-Paris et non pas avec les instances nationales. Tu sais que je soutiens ton action à la tête de notre formation politique et combien je souhaite la réussite de ta présidence.

En revanche, je ne peux plus cautionner plus longtemps la Fédération de Paris présidée par Philippe Goujon qui a réussi l'exploit de ne pas gagner une seule élection à Paris en 12 ans, à l'exception de l'élection présidentielle de 2007. Personne ne doute que nous devons cette unique victoire à la personnalité de Nicolas Sarkozy et non aux qualités d'une équipe fédérale qui est l'incarnation d'un désastre collectif.

Je rappelle rapidement les exploits des grands stratèges de la Fédération UMP de Paris :
-maintien des baronnies de l'Ouest parisien qui se réduisent comme peau de chagrin;
-absence de soutien aux élus de l'Est qui mènent des combats difficiles;
-répétition de parachutages ratés de candidats;
- non-respect de la parité aux élections législatives (0 femme députée UMP dans la capitale en 2012, une première depuis 50 ans);
-soutien à Chantal Jouanno aux sénatoriales de 2011 passée à l'UDI avec les voix des Grands électeurs de l'UMP;
-mise à l'index de la nouvelle génération qui ose proposer des choix politiques plus modernes;
-sans oublier quelques irrégularités dans des élections internes donnant lieu à des mises en examen d'élus;

Tels sont les ingrédients de défaites successives dont je rappelle le bilan : 12 maires d'arrondissement de gauche sur 20, 8 sénateurs de gauche sur 12,  12 députés de gauche sur 18.

Cerise sur le gâteau : nous avons appris il y a quelques jours un accord parisien UMP-UDI avec le Modem, parti qui s'est illustré par son soutien à François Hollande en 2012 !

La politique a valeur d'exemple, et il est regrettable que des responsables ayant fait la preuve de leur incompétence soient maintenus et promus par l'UMP. Dans ces circonstances, comment restaurer le lien de confiance avec nos électeurs qui sont tentés par le vote extrémiste?

Quand j'ai poussé pour la première fois la porte du RPR il y a 17 ans, ce n'est pas ce que j'espérais trouver derrière.

Mon retrait de l'UMP est donc un acte de liberté.

Je vais défendre dans le 15e, avec une équipe de courageux dont ma collègue Catherine Margueritte, les valeurs qui devraient être celles de l'UMP-Paris :
-la promotion de convictions rassemblées dans un projet d'intérêt général
-la proximité avec nos concitoyens et la fidélité à un territoire
-le refus de tous les sectarismes
-la promotion de l'égalité femme-homme
-la défense d'une éthique irréprochable dans l'exercice des mandats
-la lutte contre le clientélisme
-le combat contre le népotisme
-la transparence
-la méritocratie

Refusant le tourisme électoral qui m'a été proposé par Nathalie Kosciusko-Morizet, je défendrai ces valeurs dans un arrondissement que j'habite depuis 17 ans et dont je suis élue depuis 13 ans.

 Parce qu'elle incarnera ce qu'attendent les électeurs de la droite républicaine, la liste que je conduirai en mars prochain sera un rempart contre le Front National qui ne doit surtout pas atteindre le score de 10% au premier tour, ce qui ferait basculer le 15e arrondissement à gauche.

Je te souhaite de réussir dans la mission que tu t'es fixée et te garde ma fidèle amitié.

Géraldine Poirault-Gauvin
Élue du 15eme arrondissement de Paris
Une droite libre pour le 15e

11/12/2013

Seize dissidents UMP suspendus à Paris

....et sans doute bientôt exclus à la demande de NKM qui confirme ainsi qu'elle ne connaît rien à la vie militante parisienne. Parmi eux, le seul élu UMP du 10e, Serge FEDERBUSCH.

L'UMP à Paris n'a décidément rien compris et continue d'ignorer le souhait des militants. Ce sont sans doute les dirigeants de l'UMP qui devraient être suspendus pour la survie de ce parti.

06/12/2013

Avant le 31 décembre !

Inscriptions sur les listes électorales

 

 

L'inscription sur les listes électorales est indispensable pour pouvoir voter. Si vous n'êtes pas inscrits sur les listes électorales, vous avez jusqu'au 31 décembre 2013 pour le faire, sur internet, par courrier ou dans votre mairie d'arrondissement.

 

Qui peut être électeur ?

 Pour devenir électeur, il faut :

 être âgé d'au moins 18 ans à la veille du 1er mars de l'année du scrutin concerné

  • être de nationalité française

 Les citoyens européens résidant en France peuvent s'inscrire sur les listes complémentaires mais seulement pour participer aux élections municipales et/ou européennes > en savoir plus

 jouir de ses droits civils et politiques

 Les électeurs déjà inscrits et n’ayant pas changé de domicile ou de résidence avant le 31 décembre n’ont aucune formalité à accomplir. Ils restent inscrits d’office.

 Plusieurs possibilités pour vous inscrire sur les listes électorales

 Les demandes d’inscription sur les listes électorales sont recevables chaque année, du 2 janvier au 31 décembre, pour une prise d'effet au 1er mars de l'année suivante.
Les électeurs déjà inscrits et n’ayant pas changé de domicile ou de résidence avant le 31 décembre n’ont aucune formalité à accomplir. Ils restent inscrits d’office.

 L'inscription par internet

 La démarche est réalisable sur mon.Service-Public.fr
Si vous n'avez pas déjà un compte, vous devrez vous en créer un sur le site pour pouvoir accéder au formulaire de demande.
Il vous sera demandé d’envoyer des pièces justificatives sous forme d’images ou de PDF. Vous pouvez scanner vos pièces ou les photographier. Vérifiez que le résultat obtenu soit bien lisible.

Attention :

 la carte d’identité doit être scannée ou photographiée en recto verso.

  • Il est préférable de joindre deux justificatifs de domicile. Attention: le site mon.servicepublic.fr demande de fournir un seul justificatif de domicile mais à Paris, il est préférable de joindre deux justificatifs de domicile. Pensez-y pour ne pas être sollicité par nos services pour compléter votre dossier d’inscription!

 Le formulaire ne proposant qu’un champ pour transmettre plusieurs fichiers, vous devez insérer vos fichiers dans votre traitement de texte puis l’enregistrer sous format pdf, jpg, png ou gif.

Suivi du dossier électronique :

 A la fin de votre démarche, vous recevrez par mail un accusé réception ainsi qu’un numéro de dossier.

  • Lorsque votre demande d’inscription aura été enregistrée, vous recevrez une attestation par courrier postal à votre domicile. Cette attestation préalable n’est qu’un accusé de réception d’enregistrement du dossier.
  • La décision finale relève d’une commission administrative qui se réunit une fois par mois ; seuls les refus d’inscription sont notifiés à la suite de cette réunion.

 Attention: vous avez jusqu'au 31 décembre pour envoyer votre dossier de demande d'inscription sur les listes électorales par Internet !

 L'inscription en Mairie du 3e arrondissement

 Vous pouvez également vous rendre dans le bureau des élections de la mairie du 3e
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h
et le jeudi jusqu’à 19h30
Et exceptionnellement tous les samedis de décembre de 9h à 13h et de 14h à 16h.

 L'inscription par courrier

 Pour vous inscrire par courrier, il vous suffit de remplir le formulaire CERFA dédié à votre mairie d'arrondissement en y joignant les pièces exigées.
Vous pouvez télécharger ce formulaire, en bas de cet article.

La liste des pièces à fournir : documents à fournir avant le 31 décembre 2013 (photocopies et originaux)
Prise d'effet au 1er mars de l'année suivante

TITRE D’IDENTITE ET DE NATIONALITE EN COURS DE VALIDITE :
Carte nationale d’identité, passeport (ou permis de conduire, si accompagné d’un justificatif de nationalité).

UN JUSTIFICATIF DE DOMICILE DE MOINS DE 3 MOIS A VOS NOM ET PRENOM :

 Quittance de loyer non manuscrite

  • Facture (ou attestation signée) d’électricité ou gaz
  • Facture de téléphone fixe ou internet d’habitation
  • Avis ou justificatif d’impôts (impots.gouv.fr > mon profil )
  • Bulletin de salaire, titre de pension
  • Contrat de location
  • Titre de propriété
  • Attestation d’assurance habitation signée

 PERSONNES HEBERGEES ET ENFANTS MAJEURS VIVANT CHEZ LEURS PARENTS :

 Justificatif de domicile de l’hébergeant

  • Pièce d’identité de l’hébergeant
  • Attestation d’hébergement (sur papier libre)

 Pour les personnes hébergées autres que les enfants vivant chez leurs parents :

 Justificatif de domicile de l’hébergé(e) (facture de portable, attestation carte vitale, relevé d’identité bancaire ou enveloppe postale)

 
INSCRIPTION D’UN TIERS :

 Pièce d’identité du demandeur

  • Justificatif de domicile
  • Procuration (sur papier libre)
  • Pièce d’identité du mandataire

 
INSCRIPTION PAR INTERNET :
Service public.fr > onglet « papiers-citoyenneté » > rubrique « Vie citoyenne » > rubrique « Elections ».

INSCRIPTION PAR CORRESPONDANCE (photocopies uniquement) :
Formulaire d’inscription CERFA à télécharger sur le site de la Ville (Paris.fr) ou à retirer à nos guichets.
A remplir et à envoyer à la Mairie avec les documents demandés.

 Comment effectuer une procuration? (Electeur parisien)

 CONDITIONS :

 Etre inscrit sur les listes électorales

  • Etre dans l’impossibilité de se rendre au bureau de vote le jour du scrutin, par obligation professionnelle : maladie, handicap (établir un certificat médical), congés

 Désigner un mandataire inscrit sur une liste électorale parisienne, quel que soit l’arrondissement
Le mandataire ne doit pas être déjà possesseur d’une procuration établie en France

OÙ ETABLIR UNE PROCURATION ?

 Se présenter sur son lieu de travail ou de résidence

  • Auprès du commissariat de Police, de la Gendarmerie ou du Tribunal d’Instance


COMMENT ETABLIR UNE PROCURATION ?

 Fournir la pièce d’identité du demandeur

  • Fournir une attestation (à remplir sur place) indiquant les raisons de l’empêchement
  • Connaître le nom (de naissance pour les femmes mariées), prénom, date de naissance, adresse et arrondissement d’inscription du mandataire

 
ATTENTION :
Les procurations peuvent être établies

 pour un ou plusieurs tours,

  • pour un ou plusieurs scrutins
  • pour une année


Informez votre mandataire et assurez-vous qu’il ne possède pas déjà une procuration établie en France pour le(s) scrutin(s) concerné(s)
Cochez la case « Résilie toute procuration antérieure » si vous souhaitez que votre procuration annule et remplace la précédente.