Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2011

UN INCROYABLE SUCCES !

Le café politique organisé le jeudi 13 octobre a connu un incroyable succès. Malgré les innombrables excuses de sympathisants qui ont été empêchées ce soir-là, plusieurs dizaines de personnes adhérentes à l'UMP, au Nouveau Centre, au CNI, au Parti radical, à DLR, au Font national et de "non encartés" se sont pressés pour écouter activement et dans une ambiance chaleureuse Jérôme Dubus, Conseiller de Paris, traiter des illusions entretenues par l'équipe Delanoë en matière de politique du logement à Paris. Nous reviendrons sur la teneur de son intervention.

Nous avons apprécié la présence de plusieurs personnalités, dont le Président des Jeunes Indépendants, la secrétaire générale du collectif Delessert ainsi que la vice-Présidente de Debout la France, sans compter nos habituels partenaires des associations AGIR de Paris.

Le prochain café politique aura lieu en Novembre.

08/10/2011

Non au Paquebot Passage Delessert

Nous avons rencontré les représentants d'une association de riverains du 10e arrondissement qui se battent contre un projet "colossal" de la Mairie. Nous soutenons cette initiative et aurons le plaisir de recevoir au cours du café du 13 octobre des membres de cette association. On trouvera ci-dessous le texte du tract récemment distribué :

Non au Paquebot Passage Delessert

Une association de riverains concernés par la vaste opération immobilière envisagée sur la parcelle située 4-14 passage Delessert /10-12 rue Pierre Dupont s’est constituée début juillet. Plusieurs centaines d’habitants du quartier ont signé une pétition exigeant que le projet soit reconsidéré. Nous sommes opposés au projet tel qu’il est conçu dans sa forme actuelle car il nous semble démesuré par rapport à la taille de l’ilôt et la capacité d’absorption du quartier. Notre but est de proposer une alternative au projet.

Le 12 juillet, nous avons envoyé une lettre à M. Rémi Féraud, Maire du 10è, en lui faisant part de nos craintes par rapport aux conséquences pour le quartier de ce projet réhabilitant le concept architectural de « barre » et en lui demandant de promouvoir une concertation urbanistique et paysagère à l’échelle de l’ilot et des usages sociaux du quartier.

Le projet présenté discrètement au Comité de Quartier, le 15 juin dernier, va faire disparaître un des rares ilôts verts de l’arrondissement et menace l’équilibre d’un quartier caractérisé par la mixité sociale et générationnelle. Tout en jugeant indispensable la construction de logements sociaux, nous pensons que ceux-ci doivent s’intégrer et s’harmoniser avec l’architecture ambiante : 69 logements et 58 parkings, plus les équipements sportifs, c’est beaucoup trop pour les rues étroites dans lesquelles le projet s’inscrit. De plus, nous sommes inquiets des répercussions de cet ensemble pour les capacités d’accueil du quartier saturées en termes de places dans les crèches et les établissements scolaires.

Devant la fin de non-recevoir exprimée par les élus à nos demandes de révision, nous réaffirmons notre opposition au projet.

Non au «Paquebot» annoncé, le canal Saint-Martin n’est pas un estuaire,
Non à la sur-densification de notre quartier,
Non aux constructions d’immeubles d’habitation non accompagnés de jardins de proximité,
Non à la caricature politique des demandes des habitants opposant «jardins» et «logement social», Non à la seule logique comptable que révèle ce projet.
Oui au logement social ! Mais pas n’importe comment ! Ni à n’importe quel prix !

Association « Delessert, un Jardin en Plus »
Association loi de 1901 – Siège Social : 9, rue Pierre Dupont – 75010 Paris

L’association tient une permanence les samedis de 14h30 à 16h à «L’école Buissonnière», 8 rue Pierre Dupont.

Blog : http://espaces-verts-paris-10.fr

Contact : collectif.delessert@gmail.com

01/10/2011

Le prochain café politique d'AGIR POUR LE 10E

Il aura lieu le JEUDI 13 OCTOBRE à partir de 18h30 (interventions de nos invités à partir de 19h).

Le thème retenu : la politique du logement à Paris.

N'oubliez pas de réserver vos places en écrivant à

AGIR POUR LE 10E

avant le 10 octobre.

Le café sera suivi d'un petit cocktail.

"Je veux que Jean-François Copé entende les militants"

C'est ce qu'a affirmé le Président de la fédération de Paris de l'UMP dans un entretien accordé au Parisien ce 29 septembre. Répondant aux critiques nombreuses qui lui sont faites, il a répété : "j'ai été élu par les militants avec 80% des voix", oubliant comme à chaque fois de préciser que la majorité des militants avait quitté le parti quelques temps avant, écoeurée par sa pratique...

Après avoir affirmé que "Jean-François COPE se trompe" (il avait déclaré que la fédération de Paris de l'UMP n'était pas en ordre de marche), il affirme que "beaucoup que ceux qui attaquent la fédération y ont intérêt". Monsieur de la Palice n'aurait pas dit mieux : nous avons en effet tous intérêt pour le salut de l'UMP et de la droite à Paris à attaquer la fédération de Paris de ce parti (ou du moins ceux qui en sont à la tête).

C'est tout à fait extraordinaire, cette incapacité à se remettre en cause : c'est toujours la faute de ces opposants toujours minoritaires et avides de pouvoir ! Manque de chance, M. Goujon, nous faisons parti de ces opposants, en réalité très majoritaires, et nous ne recherchons aucun poste, aucune avantage... Nous sommes simplement désolés par votre incapacité à respecter vos militants et votre tendance à tenter de les mettre à la disposition de tel ou tel parachuté, aussi prestigieux soit-il et garant, comme d'habitude d'une défaite inéluctable.

Ce n'est pas autre chose que dit Françoise de PANAFIEU : "l'élection sénatoriale est le symbole de la défaite de la fédération UMP de Paris. Tous les "dissidents" ont exprimé leur mécontentement d'une fédération qui se rigidifie. Elle va bientôt atteindre l'état de fossilisation. Philippe Goujon a été réélu par les militants parce que, depuis des années, le système est complètement verrouillé par un clan auquel il est extrèmement difficile de s'opposer. Des gens ont tenté de le faire [nous-mêmes, NDLR] : ils ont eu beaucoup de pressions [nous en savons quelque chose,  NDLR].

28/09/2011

La situation de l'UMP à Paris après les sénatoriales...

Les membres du Comité UMP de la Ve circonscription, qui ont quasiment tous démissionné l'année passée pour rejoindre AGIR POUR LE 10E, avec l'ensemble des militants de la droite et du centre de la circonscription, avaient décidemment encore une fois raison : il y a de graves dysfonctionnements parmi l'équipe dirigeante de la fédération de Paris de ce parti.

Car ceux-ci, et ceux qui les soutiennent encore, n'ont toujours rien compris. Philippe Goujon, le Président de cette fédération se contente de dire : "ce qui compte aujourd'hui, c'est le rassemblement". Comme si avant, ça ne comptait pas. Et il ajoute : "moi j'ai été élu président de la fédération à 80%." Sauf qu'il avait auparavant fait fuir la majorité des adhérents. Alors, obtenir 80% de plus grand chose, il n'y a pas de quoi se vanter...

Pierre-Yves Bournazel, conseiller de Paris UMP et membre de la liste Charron est de notre avis : "ce qu'on nous propose, c'est le rassemblement sans que rien ne change. [] ils appellent à l'union pour garder leur place"...

Beaucoup d'élus UMP estiment qu'il est lamentable que personne ne se remette en cause. C'est ainsi que Claude GOASGUEN, député-maire UMP explique : "il y a un grave problème à la tête de la Fédération de Paris.[] Paris n'est pas une préfecture qu'on gérait selon son bon vouloir[]. La question des responsabilités est posée : en multipliant les pressions, la fédération UMP de Paris n'a pas sur comprendre que les Parisiens étaient en mesure de choisir eux-mêmes leurs candidats".

Quant à Patrick DEVEDJIAN, ancien Secrétaire général de l'UMP, il enfonce le clou : "l'UMP n'a pas tiré les leçons des scrutins précédents. On observe son recul non pas tant au profit de la gauche que des divers droite qui se développent comme des champignons électoraux[]. L'union, c'est un état d'esprit, ça se construit par un vrai travail dans le respect mutuel, l'élaboration patiente de compromis, pas par la peur du gendarme ni par des décisions ex cathedra."

 

27/09/2011

Réunion d'AGIR POUR LE 10E le 28 septembre

logoAgir.JPGL'association AGIR POUR LE 10E se réunit le mercredi 28 septembre à 18h30. Les thèmes suivants seront abordés :

- la situation à Paris au lendemein des Sénatoriales

- le positionnement de l'association par rapport aux partis de droite et du centre

- les actions en cours ou en projet.

Une invitation du Parti des Libertés

2012 : LES ELECTIONS DE TOUS LES DANGERS

 

Quiconque aime la France peut s’inquiéter à l’approche des échéances électorales de 2012.

Une droite parlementaire à bout de souffle, une présidence bunkérisée, une « gauche » dont la démagogie et l’archaïsme atteignent des sommets, l’incompréhension radicale de la nature profonde des difficultés économiques de notre pays par une majorité de Français, une extrême-droite attrape-tout en embuscade : les nuages s’amoncellent sur notre démocratie.

 

La Fédération de Paris du PARTI DES LIBERTES entend engager dès maintenant la riposte et vous convie à une réunion :


le 11 octobre 2011 à 19 h 30

au

HORSE TAVERN’S CAFE

16 Carrefour de l’Odéon, Paris 6 ème

 

2 sujets seront à l’ordre du jour :

 

- les risques d’un scénario « noir » : le retour du PS au pouvoir avec le Front national comme principale force d’opposition ;

 

- la préparation des élections législatives et les investitures, notamment à Paris.

 

Si vous avez envie de participer à ce combat, venez en discuter avec nous le 11 octobre prochain !

Merci de prévenir de votre présence au 06 76 86 08 44.


 

Retrouver le PARTI DES LIBERTES sur TWITTER

 

26/09/2011

Café politique le jeudi 13 octobre

AGIR POUR LE 10E invite plusieurs personnalités politiques le 13 octobre pour nous parler de choses concrètes telles que la crise du logement à Paris. Retenez cette date...

25/09/2011

Yves POZZO DI BORGO réélu sénateur à Paris

sénat.jpgLe sénateur Yves POZZO DI BORGO à la tête de la liste de rassemblement de la droite et du centre à Paris a été réélu. AGIR POUR LE 10E qui le soutenait s'en réjouit bien évidemment. L'UMP n'obtient que deux sièges de sénateurs (notre ami Philippe Dominati et Chantal Jouanno) et Pierre Charon qui avait constitué une liste dissidente de l'UMP est élu. Les socialistes et leurs alliés ont 8 sièges.

La droite a perdu la majorité au niveau national en raison des lourdes erreurs de stratégie de l'UMP aux dernières élections locales et au mépris que ce parti a affiché pour nombre de ses militants, à commencer par ceux de la Ve circonscription de Paris. Il n'y a plus qu'à espérer que ses dirigeants fassent leur autocritique... Finallement, ce sont le Nouveau Centre (+ 4 sièges) et le PS les gagnants de cette élection...