Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2010

Le 18 mai, nouveau tractage pour la "place de la République"

République.JPGNotre prochaine action « République » aura lieu le mardi 18 mai à 18h30 devant le 15 rue Merlin dans le 11ème ardt. En effet, à 19h, salle Olympes de Gouges, la Mairie organise une réunion de présentation du projet de destruction de la place.


[Extrait d’un mail de Vigilance République] Le projet de rénovation de la place de la République, choisi par la Mairie de Paris, est enfin présenté aux habitants des trois arrondissements riverains : 3ème, 10ème, 11ème. Ces dernières semaines nous avions dû nous contenter d'une image virtuelle du projet accompagnée du seul commentaire, forcément élogieux, de la mairie (on n'est jamais si bien servi que par soi-même...).

Pourtant, de nombreuses questions restent en suspens :

1) Quelle concertation avec les habitants et quelle possibilité pour eux de modifier le projet? Il serait inacceptable que les trois mairies d'arrondissement recommencent la farce de la première consultation qui a abouti au résultat affligeant de quelques centaines de réponses sur tout Paris malgré l'appareil de propagande des mairies d'arrondissements et de Paris. Du reste, il est inadmissible que la concertation ne soit pas étendue à tous les Parisiens et Franciliens, cette place étant utilisée par des dizaines de milliers de personnes chaque jour dont les besoins ont forcément des conséquences et des répercussions sur l’usage de l’espace.

 

2) Depuis le lancement du projet, la donne a changé puisque la mairie de Paris parle maintenant de mettre à double sens les grands boulevards ce qui entraînera une circulation plus intense sur la place de la République. De même, les restrictions de circulation rue du faubourg du temple à partir de la rue de Malte entraîneraient des nuisances supplémentaires pour les habitants de cette rue qui doivent déjà supporter les embouteillages dûs aux camions de livraison des grands magasins : Habitat, Go sport, etc...

 

De plus, un réaménagement de la place de la République implique une rénovation du boulevard de Magenta, deuxième axe accidentogène de Paris, embouteillé d'une manière quasi permanente entraînant des bouchons à tous les grands carrefours : avec la rue du Fg St Martin, le Bd de Strasbourg, la rue La Fayette et dont les conséquences se répercutent sur la place.

3) Alors que nos trois arrondissements manquent cruellement d'espaces verts et d'espaces de jeux pour enfants (surpopulation du square du Temple dans le 3ème par exemple) rien n'est prévu dans ce projet pour améliorer réellement la situation. La sorte de mini-bois au centre de la place serait d’une taille ridicule et encerclée par une circulation très dense au vu des restrictions de chaussées créées. Dans le même temps, le discours de la mairie de Paris sur la transformation de toute la place en zone minérale pour les "manifestations" aboutit à détruire la partie square que constitue à l'heure actuelle le terre plein central ouest et risque d'attirer des événements bruyants : souvenons-nous nous des fêtes de la musique avec le podium "Ricard" crachant des décibels audibles jusqu'à Barbes et imaginons cela de manière fréquente. Est-ce cela la vision du lien social de la mairie de Paris?

Toutes ces réserves rendent indispensable une expérimentation de plusieurs mois intégrant ces données avant le début des travaux pour que les habitants ne soient pas les victimes d'une surenchère"verte", idéologique et politicienne dans la perspective des futures élections municipales.

 

15/05/2010

Un poème dédié à Philippe GOUJON

Cyprien Laurelli nous a envoyé la lettre suivante:

Comme délégué de circonscription, nous avons essayé, tous les deux, de changer les comportements inadmissibles des responsables de la fédération UMP de Paris. A notre détermination militante et à notre enthousiasme on nous a opposé le mépris et des décisions vexatoires. Nous pouvons quitter l'UMP la tête haute et aller vers de nouvelles aventures. Bien fidèlement à toi,

Ci-joint, "le Militant" pour partir en chantant de l'UMP :

Monsieur le Président,

Je vous fais une lettre

Que vous lirez peut-être

Si vous avez le temps.

Je viens de recevoir

Mes papiers militants

Pour faire mon devoir

En restant adhérent.

Monsieur le Président,

Je refuse l'inaction

Je ne suis pas dans l'Est parisien

Pour passer pour un bon à rien.

C'est pas pour vous fâcher,

Il faut que je vous dise,

Ma décision est prise,

Je quitte l'UMP.

 

Membre du parti depuis sa création,

Parachutages, départs des militants, j'ai tout supporté.

Gestion catastrophique de l'Est parisien

Nous avons déploré.

Le parti a tant souffert

Qu'il est dedans sa tombe

Et se moque des retombées...

 

Délégué de circonscription, j'avais dit la vérité,

Permanence on m'a fermée

Et on m'a suspendu

Comme le dernier des parvenus.

Remboursement des frais avancés

Malhonnêtement on m'a refusé,

Le tribunal j'ai dû saisir,

Comme tout cela est triste.

 

Ce soir je démissionne au nez des années mortes

J'irai sur d'autres chemins

Toujours à l'Est parisien

Où considération et enthousiasme je retrouverai

Et parachutages j'oublierai.

 

Je dis aux militants "refusez d'obéir

A l'incompétence et à la médiocrité

Considéré et respecté vous devez être".

 

Elus de la fédération de Paris,

Est parisien, vous avez sacrifié,

Militants vous méprisez,

Candidats vous parachutez.

Monsieur le Président

Et tous vos bons apôtres,

Prévenez Monsieur Bertrand de vos insuffisances

Pour qu'enfin d'autres puissent entrer dans la danse.

 

Malgré tous ces soucis,

Je soutiendrai encore Nicolas Sarkozy.

 

 

Cyprien LAURELLI
Ancien Délégué UMP 5ème circonscription

Ancien Adjoint au Maire du 10ème

Conseiller Prud'hommes

13/05/2010

DEMISSIONS (suite)

DEMISSION DES ADHERENTS.

60 militants nous ont déjà fait savoir qu'ils ne souhaitaient pas renouveller leur adhésion ou qu'ils souhaitaient démissionner de l'UMP, notamment le délégué Jeunes de l'arrondissement Mourad GANI, l'ancien délégué de circonscription Cyprien LAURELLI et de nombreux autres...

Important !!!

DEMISSION DU DELEGUE ET DU COMITE DE LA VEME CIRCONSCRIPTION UMP DE PARIS

 

Le travail de vos élus UMP ayant été rendu impossible par le comportement des dirigeants de la fédération de Paris de ce parti, vos élus, à leur quasi unanimité, ont décidé de démissionner de leur mandat et de l’UMP.

 

Votre voix est bafouée. La Fédération de Paris a cru bon d’imposer un délégué- bis pour « animer » la circonscription en la personne d’un certain Lancar, du 2ème ardt, qu’on n’a jamais vu auparavant militer dans notre circonscription, qui avec l’aide de la Fédération et même du bureau national de l’UMP s’adresse directement aux adhérents de l’arrondissement, nomme un délégué Jeunes, du 18ème ardt, alors que nous en avions déjà un, nomme des délégués de quartier qui sont, comme par hasard ceux dont vous n’avez pas voulu aux dernières élections internes, qui doublent ceux nommés lors de l’Assemblée générale des militants, qui utilise mon nom et celui de nos élus sans nous en informer, qui initie des actions parallèles aux nôtres dans l’arrondissement, toujours avec la complicité des dirigeants fédéraux.

 

Tout cela crée une pagaille qui réjouit nos adversaires politiques et trouble, le mot est faible, nos partisans. On a voulu nous faire croire et nous avons cru de bonne foi qu’il y avait une démocratie dans ce parti, c’est faux comme vous l’avez constaté.

 

Philippe GOUJON, le Président de la Fédération de Paris, a demandé à s’entretenir avec moi de cette situation qu’il a déplorée vivement et devant laquelle il se dit impuissant.

 

Un nouveau parachuté, imposé par Xavier Bertrand, sévit donc désormais dans la circonscription et personne n’ose se lever contre ce diktat qui accroît les dissensions au sein du Mouvement populaire dans le 10ème arrondissement !

 

Vous savez combien les militants actifs de l’arrondissement se sont opposés au parachutage de Lynda ASMANI. Celle-ci ayant été élue au nom de la Majorité présidentielle, elle est de ce fait légitime. Mais il est hors de question de supporter un nouveau parachutage, qui, comme précédemment se fait en bafouant l’avis des militants locaux. Ceci est insupportable.

 

Pour ne pas ajouter à la confusion auprès des habitants du 10ème qui ont "apprécié" la pagaille ainsi créée, nous préférons quitter l’UMP.

 

Nous invitons les militants de bonne foi à résister avec nous et à reprendre le combat avec l’équipe qu’ils ont élue dans le cadre de l’association politique AGIR POUR LE 10EME. Cette association vient d’être constituée par la quasi-totalité de vos élus. Libre de ses paroles et de ses actions, elle soutiendra dans la 5ème circonscription les candidats qu’elle décidera de soutenir en temps utile. Elle agira dans l’intérêt de nos valeurs, étant entendu que nos valeurs sont celles de la démocratie, du mérite et non celles de l’arrivisme et de la soumission aux intérêts personnels des uns ou des autres.

 

Avec le Président SARKOZY, pour la poursuite du combat engagé depuis 2007 et dans la continuité des actions des partis qui ont constitué l’UMP !

Premiers extraits de lettres de démission

Thierry PICOT : Je constate que la légitimité du Comité de circonscription n'est plus reconnue. J'ai été élu avec notre délégué Patrick AYACHE et les autres membres du Comité pour promouvoir les idées de l'UMP et faire reculer la gauche. Or à ce jour, force est de constater que les actions de notre délégué sont court-circuitées en permanence. La France a besoin aujourd'hui d'un parti solide avec des citoyens ayant des convictions pour leur pays et non des "carrièristes" qui servent leurs seuls intérêts". C'est avec regret que je quitte ma focntion et l'UMP...

Bernard QUESSON : "Depuis des mois, une tentative de parachutage d'un jeune incapable a mis le Comité de circonscription hors d'état d'envisager de poursuivre la promotion de nos idées et des valeurs qui nous avaient tous portés à solliciter les suffrages des adhérents de l'UMP dans la Vème circonscription. Après avoir loyalement consacré beaucoup de temps, d'énergie et d'argent au service du militantisme, sans aucun moyen et sans soutien des instances, devant l'attitude d'un Secrétaire général parisien qui nous méprise, face à des méthodes dictatoriales, devant l'absence de démocratie régnant au sein de l'UMP, le temps est venu de passer à autre chose.

Dominique BATTUT : Je suis un nouvel adhérent, élu à ce titre au Comité UMP de la 5ème circonscription de Paris. Les raisons qui m'incitent à suivre notre Délégué dans sa démission de l'UMP sont multiples. La principale, ce sont les magouilles de notre Secrétaire fédéral pour imposer un jeune arriviste. Si nos dirigeants parisiens ne savent pas dire non à Xavier Bertrand, qu'ils quittent leur fonction !

Saliha EL HAWARY : En raison du manque de considérations à l'égard de notre Délégué de circonscription et de l'absence de réponse à nos demandes de moyens, je vous donne ma démission de l'UMP et du Comité.

France CHEVALLET, secrétaire de la circonscription : Nous avons un Délégué qui se démène sans compter afin de réunir les adhérents UMP et de porter la parole de notre Président, malgré un manque de moyens flagrant : pas de permanence, pas de soutien de la fédération, bien au contraire. A part les parachutages, que faites-vous, Monsieur GOUJON ? Ce jeune LANCAR qui critique les vieux alors que c'est grâce à eux qu'il existe et que notre pays s'est affranchi des nazis... En ma qualité de "vieille", j'ai l'honneur de vous demander de me radier de ce parti qui ne sait pas distinguer ses bons serviteurs des arrivistes. Vous avez eu tord de ne pas soutenir Patrick AYACHE !

Brigitte DEMAREST, nouvelle adhérente : Devant les agissements de la fédération dans le 10ème arondissement de Paris, je tiens à vous faire savoir que j'annule mon adhésion à l'UMP. Etant donné le peu de considération envers notre délégué de circonscription, Patrick AYACHE, je suis en droit de douter de l'intérêt, sinon du respect, qui peut être porté aux militants de base.

Jacky BROSSELIN : Je vous adresse ma démission. Je reste solidaire de notre délégué de circonscription, Monsieur Patrick AYACHE, et des membres élus légitimement et démocratiquement au Comité de circonscription.

Leslie HASSAN : jeune élue dans la circonscription, j'ai apprécié le travail des anciens du Comité et de de son Délégué. Au vu des évènements et de l'attitude de la fédération, de démissionne.

Muriel HASSAN : Militante depuis plus de 30 ans dans le 10ème arrondissement de Paris, je constate que depuis quelques mois, la fédération de paris de l'UMP ne nous soutient pas et même agit à contre-courant de nos actions sur le terrain.Aussi j'ai décidé de démissionner. Je remercie les nombreuses personnalités du parti nous ont apporté et continuent de nous apporter soutien et réconfort : ministres, élus, sénateurs et maires.

Michel ROSIC : je vous prie de noter ma démission de l'UMP et de ma fonction de membre du Comité de circonscription du 10ème arrondissement de paris. Cette démission est motivée par le coutien apporté par la fédération à M. Lancar et par les manouevres de M. Giannesini visant à saboter notre action.

Julien LAMON, ancien Délégué jeunes : L'irrespect, l'incompétence, la médiocrité avec lesquels agissent certains resposnables de la fédération parisienne m'obligent à démissionner de mes fonctions de membre du Comité de la 5ème  circonscription de Paris. Elles me poussent également à quitter un parti à gestion stalinienne où les moins courageux gagnent leurs galons au détriment des gens de terrain.

Jacqueline LELIEVRE : écoeurée par les agissements de "responsables" qui n'ont d'autre but que de défendre des intérêts personnels et de mettre en place leurs protégés, en éliminant les élus des adhérents, je vous informe aujourd'hui de ma démission de l'UMP. Elue de la 5è circonscription, j'ai, avec enthousiasme, participé aux actions courageusement menées à l'initiative de notre Délégué, malgré les difficultés, l'absence de moyens, les coups bas et les mensonges de certains dans les instances parisiennes du mouvement. je constate qu'il n'est plus possible au sein de ce parti de continuer à agir pour faire valoir mes idées. Ce sera donc pour moi, dorénavant, hors de ce parti qui n'autorise pas la libre exporession de ses  militants que j'agirai.

Mourad GANI, Délégué Jeunes de l'arrondissement : Je tenais à vous faire connaître ma décision de démissionner de l'UMP (bien que M. Giannesini ait cru bon d'affirmer que je n'étais pas membre au cours d'une réunion en Mairie du 15ème). Cette démission est provoquée par les mails de M. Lancar, envoyés par la fédération de Paris et par la lettre du même personnage envoyée par le Bureau national aux adhérents de la circonscription. Ces courriers tentent d'ignorer la présence d'élus dans la circonscription. En particulier Patrick AYACHE, notre délégué méritant et son Comité. C'est un véritable scandale qui va nous conduire, nous les jeunes, à ne plus soutenir les candidats de l'UMP dans l'arrondissement. Je suis personnellement très déçu par ces magouilles.

Fernande COHEN : comment peut-on traiter ainsi les personnes que nous avons élues démocratiquement ? Je quitte l'UMP sans regrets car ce parti se conduit mal.

11/05/2010

Les conseils de quartier

Les conseils de quartier peuvent être des moyens d'expression utiles pour proposer des choses ou pour contrecarrer quand c'est nécessaire les idées de la Mairie. Un lien utile, communiqué par F. Bauchet :

http://www.conseilsdequartiersparis10.org/extranet/liste.php

10/05/2010

Tractage mercredi 12 mai !

Place de la république.JPG

Pour faire barrage aux élucubrations de l'équipe Delanoë place de la République, un tractage est prévu pour sensibiliser ceux qui vont les premiers souffrir de la transformation en espace quasi pietonnier de cette place, le mercredi 12 mai à partir de 18 heures, à l'angle de la rue La Fayette et du Bd de Magenta. Le tract, imprimé par l'association VIGILANCE REPUBLIQUE, ciblera les passants, automobilistes et motards en les mettant en garde contre le fait que leurs difficultés (les embouteillages à cet endroit sont devenus terribles) seront encore accentuées par le projet République

08/05/2010

Communiqué du délégué Jeunes du Xème arrondissement

lettre à JJ Giannesini.

 

Monsieur le Secrétaire général,

Militant du 10ème arrondissement et désigné délégué Jeunes par le Comité de circonscription et le Délégué de circonscription de l'arrondissement, je suis déçu par les actions de la fédération de Paris en faveur de M. Lancar, en l'absence de toute légitimité démocratique. En effet, j'ai participé à toutes les actions menées localement (tractages, réunions, cafés politiques, etc.) sans avoir jamais vu  ce Monsieur Lancar ni ses amis. Je ne comprends pas à quel titre la fédération de mon parti envoie aux adhérents les lettres de ce Monsieur alors qu'il y a un délégué élu, Patrick AYACHE, qui, lui, a la confiance des militants et a su animer cette circonscription sans l'aide de personne et avec peu de moyens.


Au nom des jeunes du Xème, je vous informe que nous n'accepterons jamais cette tentative de parachutage.



Mourad GANI

Délégué Jeunes du Xème arrondissement
Membre du Conseil régional de la Jeunesse d'Ile-de-France.

07/05/2010

Ce samedi 8 mai...

Déportation 030.jpgCe samedi 8 mai, à 11 heures à la Mairie du 10ème, nous étions là pour commémorer la victoire sur le nazisme et la fin de la 2ème guerre mondiale, en présence des militants UMP et du "Conseiller régional socialiste du Xème". cette émouvante manifestation nous a permis d'évoquer avec les Anciens les années terribles de la guerre et la joie de la paix retrouvée.