Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2016

Contre la voix sur berges, signons la pétition

Le 26 septembre prochain, les élus du Conseil de Paris seront appelés à se prononcer sur cette mesure.

Mais si, entre temps, ils voient que les habitants concernés sont massivement opposés à ce projet injuste et ridicule...

...alors, nous avons une chance de tuer dans l'œuf la mesure néfaste d'Anne Hidalgo et de sa clique anti-voiture !

Car oui, cette mesure, en plus d'être arbitraire, est véritablement nuisible à l'intérêt général.

Voilà pourquoi :

1.    Des bouchons en plus

Comme aucune solution de transport alternative n'a été imaginée, la circulation ne pas "s'évaporer", comme l'a – très sérieusement ! – affirmé la maire de Paris, mais va nécessairement se reporter sur des axes déjà archi-encombrés comme l'A4, le périphérique, ou les boulevards des arrondissements alentour.

C'est d'ailleurs l'une des raisons principales pour laquelle la Commission d'enquête publique mandatée sur ce dossier a rendu un avis négatif sur le projet.

2.    Plus de pollution

C'est la conséquence logique de l'accroissement des embouteillages : l'émission des polluants des voitures étant particulièrement importante à très basse vitesse, les riverains des zones de report vont se retrouver complètement intoxiqués !

Et pour les sceptiques, il suffit de rappeler que l'étude d'impact de la maire de Paris, qui affirme le contraire, a été réalisée sur une bande de 100 mètres seulement, et calculée avec une vitesse moyenne de 50 km/h, alors qu'avec cette mesure, la maire de Paris va obliger les voitures à rouler à une vitesse bien plus basse (environ 16 km/h), vitesse à laquelle elles émettent quasiment deux fois plus de particules !

3.    Une perte d'activité économique

On estime qu'environ 43 000 voitures par jour – et ce chiffre est, d'après la Commission d'enquête, sous-évalué - empruntent actuellement cet axe, qui a justement été créé pour les banlieusards souhaitant traverser Paris.

Or, plus de 80 % des trajets en voiture effectués dans Paris sont des déplacements professionnels.

Comment vont faire les salariés qui mettaient déjà plus d'une heure pour aller travailler ?

Et les artisans ? Vont-ils devoir prendre le métro avec leur échafaudage, leurs pots de peinture et leur scie à métaux ?

C'est complètement ridicule !!!

Et ça montre bien à quel point cette mesure a été imaginée par des élus autophobes des beaux quartiers de Paris qui n'ont pas besoin de voiture, et qui sont complètement déconnectés de la vie quotidienne des Parisiens et Franciliens.

4.    Contre l'avis des experts et des habitants

La preuve la plus flagrante de cette déconnexion, c'est que la commission d'enquête publique mandatée sur le sujet a rendu un avis négatif sur la mesure aberrante de la maire de Paris.

Et pour cause : près de 80 % des habitants interrogés par les magistrats indépendants de cette commission étaient contre !

Même la préfecture de Paris émet des réserves sur le projet.

Mais, malgré ce résultat sans appel, la maire de Paris fait la sourde oreille, et s'entête dans son projet ridicule et néfaste !

Nous devons absolument lui couper l'herbe sous le pied avant qu'il ne soit trop
tard !


Signez sans attendre la pétition de la Ligue de Défense des Conducteurs pour dire "NON à la fermeture des voies sur berges" en cliquant sur le bouton ci-dessous : 

Bouton2 16KH
Et après avoir signé, transférez sans attendre cet e-mail à un maximum de vos amis, collègues, voisins et à votre famille.

Une place Simon et Cyla Wiesenthal dans le 10e

place wiesenthal

Venez nombreux avec AGIR POUR LE 10E à cette inauguration le MARDI 20 SEPTEMBRE à 10h45 à l'angle de la rue de la Grange aux Belles et de la rue Vicq-d'Azir.

02/09/2016

Ce samedi 3 septembre en Mairie du 10e : "Sans le passé, il n'y aurait pas de présent ni de futur"

"Sans le passé il n'y aurait pas de présent ni de futur" est une évidence. Alors pourquoi nous ne sommes pas plus nombreux à nous remémorer ce qui s'est passé dans notre ville, dans notre pays ? Pourquoi on oublie si facilement et pourquoi on recommence les mêmes erreurs? Avec les mêmes populismes? Les mêmes impasses politiques ?

Ce samedi en Mairie du 10e, nous commémorerons la libération de Paris et, en particulier, la libération de notre arrondissement. AGIR POUR LE 10E et les anciens combattants de l'arrondissement seront présents parce que c'est indispensable, parce que c'est utile, parce qu'on ne peut construire un avenir sans la mémoire du passé.

C'est à 11hrs à la Mairie du 10e

Préparation de la primaire de la droite et du centre

AGIR POUR LE 10E se réunira très prochainement pour débattre de cette primaire et plus généralement de la situation politique à Paris et en France.

Des invitations seront envoyées aux membres et sympathisants qui préciseront la date, l'heure et le lieu.

28/08/2016

LE 20 NOVEMBRE !

Nous pouvons et nous devons TOUS voter le 20 novembre 2016 au premier tour de la primaire de la droite et du centre. Il n'est pas nécessaire d'être membre d'un parti politique. Il suffit d'être inscrit sur les listes électorales et de "souscrire aux valeurs républicaines de la droite et du centre".

Dans le 10e arrondissement de Paris, il conviendra de se rendre au bureau de vote qui vous sera attribué et que vous connaîtrez bientôt en entrant votre adresse sur PRIMAIRE2016.ORG

Vous connaissez les candidats qui ont les faveurs d'AGIR POUR LE 10E...

04/07/2016

Dans le 10e et ailleurs à Paris...

Entre le 1er avril et le 31 octobre, le jardin de l'Hôpital Saint-Louis sera ouvert tout le week-end à partir de samedi prochain. C'est une bonne initiative. Une  autre bonne initiative consisterait à supprimer les murs disgracieux qui entourent cet hôpital et de les remplacer par des grilles et des haies végétalisées...

D'autres initiatives de la majorité municipale sont en revanche à la fois contestables et contradictoires : le plan local d'urbanisme de Paris devrait être modifié afin de faciliter la création de nouveaux lieux de stockage pour les produits que les Parisiens se font de plus en plus livrer via Internet notamment; Oui, mais... Parallèlement la Municipalité restreint la liberté de circuler dans Paris, notamment en multipliant les "aménagements"ubuesques tels que la scandaleuse fermeture des voies sur berge qui gênent considérablement les livreurs (et d'ailleurs tous ceux pour lesquels circuler en voiture est une nécessité économique incontournable, ceux-ci constituant l'immense majorité des automobilistes).

Tout ceci aboutissant à une densification anormale des logements à Paris et donc à un accroissement des problèmes de transport et des différents types de pollution.

 

02/07/2016

Mme Pécresse fait fausse route...

pécresse,ticket de métroMme Pécresse a tenté de justifier l'augmentation du ticket de métro par l'insuffisance des recettes de la RATP pour faire face aux investissement nécessaires.

Soit.

Mais s'est-elle demandé pourquoi les recettes étaient insuffisantes ? 

Si elle prenait le métro ou l'autobus, elle constaterait que LA MOITIE DES PASSAGERS ne paient pas leur place, soit en sautant par dessus le portillon soit en omettant simplement de valider un titre de transport. Augmenter les effectifs des contrôleurs permettrait sans doute d'équilibrer le budget sans faire payer encore plus les Parisiens qui ne fraudent pas...

Les Républicains et le Front National, les seuls absents...

IMG_2724[1].JPGDepuis que la branche gay de l'UMP/Les Républicains a rejoint l'UDI, ce parti n'est plus représenté lors de la grande fête annuelle des citoyens gays. Ça peut se comprendre quand on sait la mansuétude que Sarkozy  et autres "responsables" des Républicains tels que Mariton et consorts ont manifesté envers les franges réactionnaires de ce mouvement politique, dont certains sont allés jusqu'à affirmer sans être exclus que"l'homosexualité n'est pas normale". Le résultat d'un tel aveuglement sur l'importance numérique du vote gay s'est mesuré lors des élections présidentielles et à Paris lors des Municipales.

A droite, seuls Alain Juppé et Bruno Le Maire ont montré, par leurs prises de position courageuses, qu'ils avaient pris conscience de la "normalité" gay.

17/06/2016

Ensemble, ce 18 juin !

18 juin.jpgEnsemble, nous nous souviendrons ce samedi 18 juin de l'appel du général de Gaulle  à la poursuite du combat contre le nazisme alors que de nombreux hommes politiques de 1940 s'étaient résignés. Bien sûr la commémoration du passé ne doit pas être l'alibi pour une non-confrontation avec les problèmes du présent. Mais les commémorations sont structurellement nécessaires pour tenter d'éviter que le Mal se reproduise. C'est une obligation de cohésion sociale et un moment de résilience collectif auxquels tous devraient participer.