Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2021

Sans commentaires...

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.6435-9/244672847_10159003589247800_3525167512634030274_n.jpg?_nc_cat=107&ccb=1-5&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=01pn0FG3XAwAX84JTSS&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=ecc88d85190ae277f15eae7d8dc308f8&oe=61957E96

Christo avait aussi prévu d'emballer l’Élysée. On a hâte.

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.6435-9/s720x720/241894226_10226962261782450_3591305045093369424_n.jpg?_nc_cat=111&ccb=1-5&_nc_sid=730e14&_nc_ohc=1cPvIbrnIboAX9bLbWh&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=45f2f8386cb85cfd8890b82eda9d6f46&oe=6196D6E3

M. MACRON, nul en histoire !

Ci-dessous un texte de Michel ONFRAY, envoyé par une internaute :

Emmanuel Macron a la fâcheuse habitude de se mettre en position de soumission dans des pays étrangers qui furent jadis colonisés par la France

En Algérie, où c’est mettre de l’huile sur le feu, mais également en Côte d’Ivoire où il a récemment fait savoir que la colonisation était "une erreur profonde, une faute de la République".

Or, si l’on veut vraiment examiner le passé de la France, il ne suffira pas de dire que le colonialisme fut "une erreur profonde", ou que Vichy fut "une erreur profonde" !

On va devoir, en effet, reprendre tout de zéro et affirmer aussi que l’assassinat de Louis XVI, Marie-Antoinette et leur enfant de dix ans, organisé par les Jacobins, a constitué "une erreur profonde, une faute de la République".

Il faudra également dire que la Terreur, avec ses quarante mille morts, a été "une erreur profonde", que le génocide vendéen, avec ses cent cinquante mille morts, a été "une erreur profonde", que les guerres de 14-18 avec leurs dix-huit millions de morts ont été "une erreur profonde".

Ou bien que les Croisades, avec leurs trois millions de morts, ont été "une erreur profonde, une faute de la République -monarchique…". Que les guerres napoléoniennes avec leurs trois millions de morts également, ont été "une erreur profonde, une faute de la République-impériale…".

On n’en sortira plus car l’Histoire, cher Manu, y compris l’Histoire de France, est faite de bruit et de fureur, de sang et de larmes, de cadavres et de charniers, c’est comme ça depuis le début du monde et ce sera ainsi jusqu’à la disparition des hommes. Ne pas oublier que certes, les Blancs furent de fieffés méchants avec la traite négrière, mais que celle-ci fut inventée par des musulmans.

Or, cette traite orientale a duré du VII° siècle, sous Mahomet (voir le Coran) jusqu'à 1920, soit pendant treize siècles, elle a concerné dix-sept millions de Noirs et un grand nombre de Blancs.

La traite négrière occidentale a commencé au XV° siècle pour se terminer au XIX° - soit pendant quatre siècles, quatre fois moins longtemps.

Il faudrait éviter de croire que les Arméniens et les Juifs sont les seuls génocidés de l'Histoire. Ce serait oublier que l’empereur mongol Gengis Khan a exterminé un cinquième de la population mondiale au XII°siècle

On lui doit, en effet,... quarante millions de morts ! Et Tamerlan, le chef de guerre musulman, dit aussi Timour le Boîteux, qui a tué vingt millions de personnes ? Ses troupes faisaient des pyramides de crânes pour terroriser ses ennemis : 70 000 à Ispahan, 90 000 à Bagdad, 100 000 à Delhi. Sur ses ordres, 400 Arméniens ont été enterrés vivants en Anatolie.

Et que dire de la conquête des Indes par les musulmans, qui a provoqué le massacre de l’Hindou Kush, soit quatre-vingts millions de morts sur plusieurs siècles ?

Si l’on veut dire que le colonialisme français a été sanglant, on le peut. Mais, pour faire l’histoire de la guerre d’Algérie et non de l’idéologie, il faut dire aussi que :

- sur les 150 000 combattants musulmans morts, 12 000 ont été tués par les musulmans eux-mêmes, à cause de leurs luttes internes.

- 25 000 soldats français sont morts. - 70 000 harkis ont disparu, massacrés par leurs coreligionnaires. - 6 000 civils européens ont été rayés de la carte. - que les crimes de l’OAS ont engendré 100 morts.

Or, un demi-siècle plus tard, l’heure n’est pas aux comptages, mais à la paix, surtout pas à l’huile sur le feu versée par un président de la République française qui n'a AUCUNE NOTION DE L' HISTOIRE !

La repentance est la maladie de l’ignorant qui méconnaît l’Histoire et ne pense qu’en termes de moralité – qui triomphe en fausse morale d’une époque sans morale.

Le rôle d’un président de la République n’est pas d’exciter les citoyens, mais de les calmer, non pas de monter les peuples, les pays et les nations les uns contre les autres. Ce n'est pas d'opposer les Gilets jaunes ou les grévistes à une partie des Français, mais de pacifier les mécontents, de les tenir, de les retenir, de les empêcher de se lâcher.

Il y a, pour cela, le langage diplomatique qui est l'instrument par excellence. Or, cet homme se tait quand il faudrait parler, et parle quand il devrait se taire. Il est à l’inverse de Jupiter !

Ce jeune homme au sang vif met le feu partout où il passe. A croire qu’il ne cherche que ça, comme le pompier pyromane qui aspire à l’incendie afin de se présenter en soldat du feu dévoué ! (Aucune allusion à Notre-Dame de Paris. NDR)

Pourquoi, sinon, demander au rappeur Vegedream qui avait écrit dans l’une de ses chansons "J’vais niquer des mères. J’vais tout casser… Sale pute, va niquer ta race !" … de l'accompagner en Côte d'Ivoire ?

Un président de la République constitue la délégation qui l’accompagne afin qu’elle soit représentative du pays qu’il incarne : est-ce là le message culturel à faire passer à la Côte d’Ivoire ?

 Michel Onfray

09/10/2021

Soirée Arménie-Haut-Karabagh

INVITATION 
 

Delphine Bürkli
Maire du 9e arrondissement de Paris

Alexis Govciyan
Conseiller de Paris 


ont le plaisir de vous convier à une


Soirée Arménie - Haut-Karabagh
 

en partenariat avec l'assocation SOS Chrétiens d'Orient

avec la participation exceptionnelle de

Jean-Christophe Buisson, directeur-adjoint du Figaro Magazine
Sylvain Tesson, écrivain voyageur
et Julie Paratian, productrice du film «SI LE VENT TOMBE».


Mercredi 13 octobre

à 19h
Mairie du 9e 

 
Programme

Projection du film "SI LE VENT TOMBE"

suivie d'une conférence-débat avec Jean-Christophe Buisson, Sylvain Tesson et Julie Paratian.

 
Sur inscription obligatoire en cliquant ci-dessous 
>> Je souhaite assister à la soirée Arménie Haut-Karabagh  

08/10/2021

Les projets lauréat pour le 10e au titre du budget participatif

Il s'agit des budgets

Des équipements mobiles de solidarité avec les plus fragiles

Le projet a pour objectif d'investir dans des dispositifs mobiles pour les plus fragiles :

- Hygiène : L'accès à l'hygiène pour les personnes précaires est un défi. L'offre en bains-douches est limitée, mais le déploiement de camionnettes mobiles permettrait d'aller vers les publics les plus fragiles et de mettre en place rapidement des douches sur le terrain. En complément, le projet vise également à doter de machines à laver et sèche-linges des structures d'accueil du 10e.

- Alimentation durable : une cuisine mobile sera installée pour permettre aux associations et aux habitants de se retrouver autour d'animations de quartier, de repas conviviaux et d'ateliers culinaires en lien avec la création d'une "légumerie" à la Grange-aux-Belles, qui proposera également des ateliers de cuisine végétale pour tous ;

- Santé : l'accès aux soins quotidiens est complexe pour les personnes en situation de grande précarité. Une camionnette allant à la rencontre de ces publics et des habitants permettrait de proposer des soins légers et une médiation par l'animal et l'art œuvrant ainsi pour le bien-être de tous.

Végétaliser les murs du 10e

Le projet a pour objectif de favoriser l'accroissement de la biodiversité urbaine, la réduction des îlots de chaleur, l'amélioration de la qualité de l'air et l'apaisement du cadre de vie des habitants en végétalisant les façades de certains équipements publics du 10e.
 

De la diversité commerciale et artisanale dans nos quartiers

Le projet vise à lutter contre la mono-activité et à sauvegarder l’artisanat dans les quartiers populaires. En effet certains quartiers du 10e où la mono-activité est particulièrement présente ont aujourd’hui besoin que de nouveaux types de commerces s’installent. En outre, certains quartiers font aujourd’hui face à des difficultés pour préserver la diversité déjà présente. Pour cela, le projet propose que la Ville de Paris, directement ou via ses partenaires, puissent disposer d'un budget permettant d'investir pour acquérir de gré à gré ou par la préemption de fonds de commerce, des locaux ou des baux commerciaux là où cela se révèle possible et pertinent. Ces actions devront entrer dans un cadre éthique et durable, favorisant l'économie sociale et solidaire.