Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2021

Les projets lauréat pour le 10e au titre du budget participatif

Il s'agit des budgets

Des équipements mobiles de solidarité avec les plus fragiles

Le projet a pour objectif d'investir dans des dispositifs mobiles pour les plus fragiles :

- Hygiène : L'accès à l'hygiène pour les personnes précaires est un défi. L'offre en bains-douches est limitée, mais le déploiement de camionnettes mobiles permettrait d'aller vers les publics les plus fragiles et de mettre en place rapidement des douches sur le terrain. En complément, le projet vise également à doter de machines à laver et sèche-linges des structures d'accueil du 10e.

- Alimentation durable : une cuisine mobile sera installée pour permettre aux associations et aux habitants de se retrouver autour d'animations de quartier, de repas conviviaux et d'ateliers culinaires en lien avec la création d'une "légumerie" à la Grange-aux-Belles, qui proposera également des ateliers de cuisine végétale pour tous ;

- Santé : l'accès aux soins quotidiens est complexe pour les personnes en situation de grande précarité. Une camionnette allant à la rencontre de ces publics et des habitants permettrait de proposer des soins légers et une médiation par l'animal et l'art œuvrant ainsi pour le bien-être de tous.

Végétaliser les murs du 10e

Le projet a pour objectif de favoriser l'accroissement de la biodiversité urbaine, la réduction des îlots de chaleur, l'amélioration de la qualité de l'air et l'apaisement du cadre de vie des habitants en végétalisant les façades de certains équipements publics du 10e.
 

De la diversité commerciale et artisanale dans nos quartiers

Le projet vise à lutter contre la mono-activité et à sauvegarder l’artisanat dans les quartiers populaires. En effet certains quartiers du 10e où la mono-activité est particulièrement présente ont aujourd’hui besoin que de nouveaux types de commerces s’installent. En outre, certains quartiers font aujourd’hui face à des difficultés pour préserver la diversité déjà présente. Pour cela, le projet propose que la Ville de Paris, directement ou via ses partenaires, puissent disposer d'un budget permettant d'investir pour acquérir de gré à gré ou par la préemption de fonds de commerce, des locaux ou des baux commerciaux là où cela se révèle possible et pertinent. Ces actions devront entrer dans un cadre éthique et durable, favorisant l'économie sociale et solidaire.
 
 
 
 

Écrire un commentaire