Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2018

Les mensonges de Madame Hidalgo

«Le trafic automobile à Paris a connu cette année une baisse considérable : 4,8 % en 2017 par rapport à 2016. À présent, la circulation se fluidifie. Et ceux qui ont réellement besoin de prendre leur voiture, comme les taxis ou les artisans, peuvent ainsi mieux circuler. Tout le monde en convient», explique Mairesse Boulba. 

Tout le monde ..? 

Certainement pas le Delanopolis qui rappelle de nouveau les méthodes mensongères utilisées par Hidalgo (et Delanoë avant elle) dans ce domaine. 

 L'astuce est double. 

D'abord, elle consiste à ne pas considérer la hausse du trafic des deux-roues motorisées qui viennent souvent se substituer aux voitures pour des automobilistes désespérés. 

Ensuite et surtout, le trafic est calculé en fonction du nombre de véhicules qui passent sur un kilomètre de voirie sur certains axes choisis.

 Dès lors que ces véhicules sont ensuqués dans des embouteillages, ils en transitent moins et le trafic baisse artificiellement. C'est ce qui s'appelle tirer parti de sa propre turpitude. 

Le mensonge est une seconde nature chez cette bureaucrate socialiste. A vrai dire, c'est même la première en ce qui la concerne ! 

Ajoutons qu'elle conclut par un sempiternel auto-satisfecit sur la pollution : «La réduction du trafic routier est une nécessité de santé publique. Grâce à nos actions, la pollution de l'air a baissé de 30 % à Paris». Elle se garde bien de préciser que ces chiffres, toujours les mêmes, ont plus de quinze ans et sont essentiellement dus aux nouvelles motorisations et nouveaux carburants. L'action d'Hidalgo ralentit un recul de la pollution qui serait plus rapide si elle n'agissait pas ! 

Car, on pourra prendre le problème par tous les bouts, le freinage est la cause principale d'émission de particules fines et les véhicules pris dans des embouteillages cul à cul freinent bien davantage. 

Hidalgo ment comme elle respire et les Parisiens sont contraints de respirer la pollution due à ses mensonges ! 

Billet initialement publié sur le site Denalopolis



Écrire un commentaire