Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2021

Une contribution d'un membre d'AGIR POUR LE 10e

Il y a une semaine à peine, un Tunisien a égorgé et éventré Stéphanie Monfermé à l’entrée de son commissariat, à Rambouillet. C’est la deuxième fois en moins de 5 mois qu’un immigré tunisien commet un attentat islamique en France. Rappelez-vous, c’était à Nice, dans la basilique. Peu après la décapitation de Samuel Paty.
Les terroristes ne sont ni inuits, ni anglais ni suédois. Ils sont musulmans et sont liés à l’immigration massive. Ils sont venus semer la mort pour répandre la terreur.
La France est en guerre, sur son propre sol. Et Stéphanie en est une victime directe.

Cette guerre, beaucoup refusent de la voir. Malheureusement, la réalité ne suffit pas à réveiller les consciences. Comme des grenouilles qui cuisent à petit feu dans une marmite, les lâches immigrationnistes nient la montée de la violence, les émeutes, les attaques contre ceux censés maintenir l’ordre. Ils s’habituent à chaque nouveau degré franchi. Ils acceptent de sacrifier les Français à leur folle idéologie. Ils sont de plus en plus minoritaires : 84 % des Français considèrent que la violence augmente de jour en jour en France, selon le sondage Harris / LCI du mercredi 28 avril. Mais ils sont encore influents. Par exemple, le porte-parole du gouvernement ferme bien fort les yeux :« Moi, ce que je refuserai toujours, c’est de tirer un trait entre immigration et terrorisme. » Sur France Inter, deux jours après le meurtre ignoble de Stéphanie. Pire : le ministre de la Justice, Dupond-Moretti, vient d’annoncer une mesure tellement scandaleuse qu’elle dépasse l’entendement...
La « réinsertion sociale » des terroristes. Vous ne rêvez pas. Après un nouvel attentat islamique sur notre sol, la priorité du gouvernement Macron est de « réinsérer » les terroristes. En France, à côté de chez vous. Les immigrationnistes sont irresponsables. Ce sont des fous dangereux. Par leur aveuglement, ils mettent les Français en danger de mort. Pourtant, il reste un espoir. De plus en plus de Français osent agir. Non parce qu’il y aurait de plus en plus d’attentats. La réalité ne suffit pas. Ce qui fait bouger les choses, ce qui change les esprits, c’est la mobilisation de quelques-uns. Votre mobilisation.

Écrire un commentaire