Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2017

Avec la Ligue des Conducteurs, pour arrêter les fonctions fiscales excessives du gouvernement Macron

La privatisation de radars mobiles embarqués sillonnant les routes à longueur de journée est en cours "d'expérimentation" en Normandie.

En fait, les fabricants de radars, les sociétés privées qui vont faire conduire ces voitures-radars et le gouvernement sont juste en train de faire leurs petits réglages pour que, demain, chacun de vos petits excès de vitesse soient sanctionnés, et que ça leur rapporte un maximum !

Réglages techniques pour que le radar à l'avant de la voiture flashe le plus possible de voitures qui la doublent ou la croisent.
Choix des parcours les plus rentables sur lesquels ces voitures-radars devront circuler 6 à 8 heures pour jour pour piéger un maximum de conducteurs.
* Mise au point de tous les arrangements contractuels - horaires des chauffeurs, assurance, entretien… - pour que le profit soit maximal pour l'Etat et les fabricants et promeneurs de radars.
* Et sans doute, réorganisation et extension du centre de traitement à Rennes pour faire face au flot de PV qu'ils auront à traiter pour faire payer aux Français
12 millions de PV supplémentaires par an !

Soyez-en sûr : dans cette "expérimentation", il n'y a pas la moindre notion de sécurité routière.  La seule chose qui compte pour eux, c'est de mettre au point cette nouvelle phase de l'industrialisation du PV en France.

Et la seule manière de l'empêcher, c'est d'organiser une opposition gigantesque.

Nous avons déjà réuni 232 000 signatures contre ce qui est sans doute le plus grand scandale depuis l'installation du premier radar.

Alors, s'il vous plaît, ajoutez-y la vôtre. C'est primordial!

Cliquez ici : NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES!

Le ministre de l'Intérieur a beau prétendre que c'est pour recentrer les forces de police vers leurs vraies missions de sécurité, il aura du mal à nous faire gober ça. Il suffit de faire un rapide calcul :

Il y a 246 000 gendarmes et policiers en France, soit 1,1 million d'heures par jour. Sur ce volume, le nombre d'heures passées par jour par les forces de l'ordre faire rouler ces voitures-radars banalisées est en moyenne de 600, soit… 0,06% de leur temps.

Non, le vrai but, c'est de rendre le dispositif absolument indétectable, avec Monsieur Tout le monde au volant et non plus un gendarme en uniforme...

... et de passer de 1 heure à 8 heures par jour ces contrôles de vitesse par des voitures banalisées insérées dans le flot de la circulation et qu'au moindre petit excès de vitesse, vous passiez à la caisse.

Un citoyen lambda, infiltré parmi les autres, pour surveiller et punir leurs petits écarts sans importance.
Les pires régimes totalitaires en rêvaient. Le gouvernement français est en train de le faire !

Mais il est encore temps de faire barrage à ce plan infernal. Rien n'est encore irréversible.

Et aujourd'hui, nous avons une opportunité à ne pas manquer : Emmanuel Macron vient d'annoncer un nouveau plan pour la sécurité routière en octobre.

Nous avons donc trois semaines pour montrer que les Français rejettent massivement ces méthodes indignes, pour atteindre au moins 500.000 signatures et déclencher ainsi une vague de protestation telle que le gouvernement n'aura d'autre choix que de stopper ce projet odieux.

C'est pour cela qu'il est si important que vous signiez la pétition NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES !

Mais si nous laissons passer cette occasion, si les conducteurs ne se mobilisent pas rapidement pour bloquer ce projet monstrueux, des centaines et demain des milliers de voitures-radars banalisées circuleront sur les routes d'ici quelques mois.

Vous n'aurez pas un instant de répit. Vous devrez surveiller en permanence votre vitesse.

Qui sait : chaque véhicule que vous croiserez ou que vous suivrez sera peut-être un radar sur roues !

Vous devriez modifier radicalement votre façon de conduire, même si cela fait des années que vous conduisez sans accident, même si vous avez 50 % de bonus sur votre assurance.

Votre bon sens, votre expérience ou votre capacité à adapter votre conduite aux conditions et anticiper celle des autres ne compteront plus.

La seule chose qui importera, c'est de respecter à la lettre une limitation de vitesse fixée au fond d'un lointain bureau, peu importe qu'elle soit inadaptée à la réalité de la route, et parfois même ridiculement basse.

Vous obéissez, sinon vous passez à la caisse.

C'est aussi simple que cela !...

… pour le plus grand bénéfice des entreprises sélectionnées, en secret avec des appels d'offres classés confidentiels, par les pouvoirs publics.

Ne les laissez pas vous traiter comme ça.

Signez la pétition NON A LA PRIVATISATION DES RADARS MOBILES EMBARQUES !

C'est urgent.

Nous devons rassembler au moins un demi-million de protestataires dans les tout  prochains jours, avant que le nouveau plan qu'Emmanuel Macron a commandé à son gouvernement soit finalisé en octobre.

C'est la meilleure occasion que nous avons d'obliger le gouvernement à renoncer à ce projet scandaleux et d'empêcher ainsi les fabricants de radars de vous priver à tout jamais de votre liberté de conduire et votre responsabilité, qui sont les vrais gages de sécurité !

Écrire un commentaire