Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2020

Avec les cheminots de la gare de l'Est...

AGIR POUR LE 10E a participé avec des élus de l’arrondissement à la commémoration de la Libération de la Ville organisée par la SNCF le 25 août 2020.

Il faut se souvenir que la gare de l’Est était la tête d’une ligne stratégique vers l’est de la France, est aussi une importante étape des grandes mobilisations au début des deux conflits mondiaux. La gare de l’Est, comme les autres gares parisiennes fut tenue jusqu’à la dernière minute par les troupes d’occupation parce qu’il s’agissait bien évidemment de préserver une ultime voie de retraite. Les nazis se livrèrent à des exécutions sommaires dans et aux abords de cette gare et jusqu’au 25 août il était particulièrement dangereux de s’approcher de la gare. Plus généralement, les cheminots français paieront un lourd tribut. Neuf mille cheminots perdent la vie pendant l’Occupation et 16 000 sont blessés.

Il faut aussi se souvenir que le 6 août 1944, le comité central de grève des cheminots avait remis à la direction de la SNCF un cahier de revendications parmi lesquelles figurent en premier lieu la libération des cheminots emprisonnés avec une date butoir au 10 août. Or ce 10 août, l’ultimatum ayant expiré, 25 dépôts SNCF de la région parisienne se mettent progressivement en grève. Et le 15 août, alors que l’armée française de libération et les Alliés débarquent en Provence, le réseau parisien, premier nœud ferroviaire du pays, est ainsi presqu’entièrement paralysé même si, le 17 août, la Wehrmacht évacue encore ses blessés par la gare de l’Est. A la veille du 25 août, on se bat toujours dans Paris et, toute la journée, la fusillade a continué près de la gare de l'Est.

AGIR POUR LE 10e a tenu à participer à cette commémoration gare de l’Est pour rappeler que le sacrifice des Français, engagés et résistants, qui ont combattu pour la libération du pays du joug nazi et en particulier pour la libération de la capitale n’a pas été vain.

Libération de Paris, gare de l'Est

 

Écrire un commentaire