Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2018

Non aux blocages des Universités par des commandos minoritaires

Mobilisons-nous contre les blocages et permettons à l'immense majorité des étudiants qui ne veulent pas de blocage, de pouvoir retourner à l'université pour pouvoir étudier librement !
 
Depuis plusieurs semaines, les organisations d'extrême-gauche et de gauche (UNEF, SUD, CNT...) tentent d'empêcher les étudiants de suivre les cours en bloquant l'accès aux universités, qui pour certaines sont dès lors fermées administrativement.
 
L'UNI se mobilise pour la liberté d'étudier
 
A l'université de Nice et à celle de Tours, les sections de l'UNI défendent la liberté d'étudier contre les organisations de gauche et d'extrême gauche, qui tentent de bloquer les universités par tous les moyens. Comme le relate cet article du Monde, les bloqueurs ont échoué dans leur tentative de bloquer l'université de Tours, par l'action courageuse et déterminée des militants de l'UNI, venus défendre la liberté d'étudier. Malgré une forte tension, ils ont réussi à faire voter en AG (pourtant tenue par les organisations d'extrême-gauche) le déblocage des locaux.
 
A Tolbiac en revanche, l'irresponsabilité du Président de l'université, celle du recteur, qui refusent de prendre les mesures nécessaires pour débloquer le centre de Tolbiac peut nous laisser dubitatif quant à la volonté réelle du président de l'université et du gouvernement. En effet, suite au référé liberté déposé devant le tribunal administratif de Paris par l'UNI le 6 avril, le magistrat mentionne la proximité des examens, des dégradations, des problèmes de violences mais juge que tout cela ne « caractérise pas une situation d'urgence ». Le référé de l'UNI est rejeté par ordonnance, sans même avoir fait l'objet d'une audience.
Pis encore, Gérard Collomb, ministre de l'intérieur, décide d'envoyer les CRS au centre Tolbiac... pour protéger les bloqueurs d'éventuelles "violences" des étudiants non bloqueurs ! Des bloqueurs qui d'ailleurs cassent, saccagent, détruisent et pillent l'université.
 
Rejoignez et soutenez les actions de l'UNI !
 
Pour permettre aux étudiants de retourner à l'université et de suivre les cours librement, sans violence, sans crachat ni blocage, l'UNI a besoin de vous ! Nous allons continuer à mobiliser, à engager la responsabilité des présidents d'université, des recteurs, de la ministre de l'enseignement supérieur lorsque cela sera nécessaire, mais nous avons besoin de vous !
 
Plus nous serons nombreux, plus les tentatives de blocages des universités par les militants d'extrême-gauche seront vaines. Au-delà des postures idéologiques, la liberté d'étudier est un droit, nous nous devons de la défendre !
 
OUI, nous avons besoin de vous !
 
Depuis déjà quelques semaines et dans les jours qui viennent, nous allons continuer d'informer les étudiants dans les universités, en imprimant tracts et affiches, tenir bon face aux extrémistes qui bloquent les facultés, continuer à mobiliser tous ceux qui souhaitent que les blocages prennent fin au plus vite. Pour mener à bien ces actions, nous avons besoin de vous ! Si vous le pouvez, merci de faire un don. Dans tous les cas, n'hésitez pas à parler de cette action autour de vous.
 

 

Écrire un commentaire