Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2017

La gestion calamiteuse de Mme Hidalgo, maire de Paris...

La dette de Paris s’envole :
une bombe à retardement
 
D’après le budget de la ville pour 2017, le montant de la dette de Paris sera à fin 2017 de 6,39 Mds €. Il était de 3,71 Mds € à fin 2013. L’augmentation en quatre ans, depuis l’élection d’Anne Hidalgo en 2014 à la mairie, sera donc de 2,68 Mds € (soit + 72 %).

Cette dette sera payée par les contribuables parisiens, actuels ou futurs.

Cette dette n’aura pas servi à faire croître le volume des investissements, puisque celui-ci a baissé : de 1,46 Mds € en 2013 à 1,19 Mds € en 2017. D’ailleurs 30 % de ces prétendus « investissements » sont en réalité des rachats par la mairie d’immeubles existants, désormais qualifiés artificiellement de logements sociaux, sans qu’il y ait la moindre offre supplémentaire de logements locatifs.  

Mais il faut bien payer l’accroissement de la masse salariale qui aura crû de 16%, de 1,874 Mds € à 2,175 Mds €.

Les 46 000 salariés de la ville peuvent ainsi dire : merci à Madame la maire de faire payer nos augmentations de salaires par les futurs contribuables !

Les contribuables n’ont donc aucune raison de croire ce que leur maire affirme dans ses « orientations budgétaires » : qu’elle accentue, par son « exigence de sérieux », « la politique de sobriété en matière de dépenses » !

 
Alain Mathieu
Président de contribuables parisiens et franciliens



Retrouvez toute l'actualité de Contribuables Parisiens et Franciliens
sur notre site www.contribuables-parisiens.org
 
soutenez les actions de Contribuables Parisiens et Franciliens
Faites un don

 

Écrire un commentaire